​TENSIONS ENTRE LE MALI ET UNION EUROPÉENNE

Le Mali aurait signé avec l’UE un accord consistant en la délivrance de documents permettant l’expulsion de ressortissants malien en situation irrégulière dans l’espace UE. Alors que l’existence même de ce supposé accord fait polémique au Mali, l’UE en a fait naître une autre. Les « laissez passer » européens. 

Pour contourner la lenteur de l’administration malienne qui devrait délivrer les documents nécessaires à l’expulsion des maliens en situation irrégulière, les autorités de l’Union Européenne établissent désormais des documents permettant l’expulsion. Un fait qui déplaît fortement aux autorités maliennes. Elles l’ont clairement fait savoir à l’UE en refoulant vers la France les deux premiers maliens reconduits au moyen de ce « laissez passer européens » ce 28 décembre. 

« Pas question d’accepter des reconduites avec des laissez-passer européens, seuls les documents maliens sont valables » a tonné le gouvernement malien dans un communiqué. Il a même mis en garde les compagnies aériennes quant à l’expulsion de maliens par ses voies jugées inacceptables.

C’est là une nouvelle raison de tendre davantage les relations entre le Mali et l’UE. Celles-ci étaient déjà assez difficiles. En effet le gouvernement malien avait déjà eu à démentir l’existence d’un accord avec l’UE pour la réadmissions de ses sans papiers, alors même que Bert Koenders, ministre des affaires étrangères des Pays-Bas et représentant de l’UE durant un séjour à bamako, affirmait sur son compte tweeter le contraire. 

Le pouvoir malien a parlé de manipulation, de mensonge. La communauté malienne a répondu à cette polémique en occupant le consulat malien en France. Le consul général a lui été limogé. Il est reproché au gouvernement d’avoir passé un accord d’expulsion avec l’UE. Pour l’heure les relations entre Union Européenne et Bamako sont loin d’être au beau fixe.

Commentaires

commentaires

Archives

%d blogueurs aiment cette page :