TUNISIE: UNE MARCHE DE PROTESTATION POUR DÉNONCER CES ACTES RACISTES

Plusieurs dizaines de jeunes étudiants toutes nationalités confondues se sont rendus dans la capitale tunisienne afin de dénoncer les agressions racistes qui se font un peu partout dans le pays. Depuis cette agression d’une rare violence dont trois congolais ont été victimes samedi dernier, l’indignation ne pouvait se taire plus longtemps. Dans cette optique, une manifestation a été organisée dimanche 25 décembre devant le Théâtre municipal de Tunis, sur l’avenue Habib Bourguiba.

Tous les revendicateurs ont répondu présent à cet appel. Parmi eux plusieurs organisations, des militants et de simples internautes tunisiens qui, ont exprimé leur colère et leur mécontentement suite à cette dernière agression. Tous unis avec la commune volonté de faire connaître cette barbarie qui est très méconnue du grand public. Le racisme dans les pays du Maghreb n’est plus un mythe, c’est une réalité. 

«Deux ont eu la gorge tranchée et le troisième a été poignardé. Nous réclamons justice », a expliqué Rachid Ahmad Souleimane, président de l’Association des étudiants et stagiaires africains en Tunisie (Aesat) lors de la manifestation. C’est une honte pour la Tunisie, surtout que ce n’est pas la première fois que ce genre d’agression soit perpétré dans le pays. 

Les étudiants africains sont les plus visés dans ces actes hostiles et le tout dans le mutisme complice de l’État qui ne prend aucune mesure immédiate afin de remédier à ce racisme et cette xénophobie dont les étrangers en silence dans le pays.  

«On a longtemps porté plainte dans les postes de police contre des cas récurrents de discrimination et de violence subies sans jamais avoir de réponse», s’est-il indigné. «Il y a eu même des cas de décès.». Triste réalité qui ne risque pas de s’éteindre de si tôt. 

L’agresseur des trois personnes d’origine congolaise a été interpellé et a été présenté ce lundi 26 décembre à la justice, a indiqué son père sur la radio Mosaïque FM, déclarant que son fils souffrait de «troubles psychologiques».

Commentaires

commentaires

Archives

%d blogueurs aiment cette page :