GABON : L’OMBRE DU BOYCOTT PLANE SUR LA CAN 2017

Alors qu’elle n’est prévue que dans 6 semaines, des appels au boycott se multiplient. La Can 2017 « ne se fera pas au Gabon », « elle doit être transférée vers un autre pays plus stable ». D’après nos confrères de VoaAfrica, c’est l’avis de deux activistes : LE Gabonais Marc Ona Essangui et le Français Laurent Duarte tous deux membres de « Tournons la Page », un collectif associatif qui réclame l’alternance.

Les deux signataires d’un ultimatum qui s’étend jusqu’au 15 décembre, dénoncent particulièrement les violences post-électorales causées par la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba, après le scrutin d’août dernier. Dans une lettre adressée au président de la confédération Africaine de football, Issa Hayatou ils estiment que : « les quatre villes organisatrices : Libreville, Franceville, Port-Gentil et Oyem, sont celles qui ont connu la plus forte contestation suite à la frauduleuse proclamation d’Ali Bongo Ondimba comme président, le 31 août 2016 ». Passé le délai du 15 décembre, sans réponse effective de la CAF, Marc Ona Essangui et Laurent Duarte appelleront tout simplement les populations au boycott et au sabotage de la CAN.

NegroNews

Commentaires

commentaires