[SOCIÉTÉ] USA : AUCUNE POURSUITE CONTRE LE POLICIER QUI A ABATTU KEITH LAMONT.

Peut-on trouver un lien, ou une quelconque similitude entre la mort de Tyree King, jeune adolescent de 12 ans tué dans l’Ohio ; celui de Michael Brown ; celui d’Antonio Martin ; celui de Quintonio Legrier ; ou celui de cette mère de 5 enfants Bettie Jones âgée de 55 ans et si nous évoquons aussi l’affaire Trayvon Martin qui a provoqué un véritable tollé aux États-Unis ; peut-on comparer tous ces cas avec celui de Keith Lamont Scott ? Non aucune comparaison possible, c’est vraisemblablement l’avis du procureur Andrew Murray en charge de l’affaire Keith Lamont. Car il faut le dire dans la plupart des cas la police régulièrement suspectée de negrophobie n’a jamais été inquiéter voir toujours acquittée (des sacro-saints ces hommes en bleus, très soucieux de faire respecter la loi au sein d’une communauté très récalcitrante). Ne voyez surtout pas là une manœuvre discriminatoire, car cette fois-ci les faits sont différents. Explications :

Les faits débutent le 20 septembre dernier à Charlotte dans l’État de Caroline du Nord : Keith Lamont Scott, homme noir de 43 ans, roulait paisiblement un joint de cannabis dans sa voiture, stationnée devant son domicile, lorsque deux policiers qui rodaient dans le coin pour une affaire l’aperçoivent. Son meurtrier, l’un des deux policiers : Brentley Wilson lui aussi Afro-américain, a tiré à quatre reprises sur le quadragénaire. Selon le compte rendu fourni lors d’une conférence de presse par le procureur Murray dans le comté de Mecklenburg. Rappelons que ce compte rendu est donné après plusieurs nuits de manifestations à Charlotte.

Comme vous pouvez le lire aucun lien avec un acte négrophobe, une bavure non plus. Il n’y a donc aucune raison pour que le policier fasse l’objet de poursuites. Car selon les conclusions dires du procureur Murray, le policier Brentley, s’est senti en situation de danger « imminent » : « Scott n’a pas obéi aux ordres, a agi de façon aberrante, est sorti de son véhicule arme au poing, n’a pas couru, n’a pas lâché son arme, pas laissé son arme dans la voiture, mais reculé, s’adressant aux policiers […] Je suis pleinement satisfait et entièrement convaincu que l’utilisation de la force létale par l’officier Vinson était conforme à la loi » rajoute le procureur. Toutefois, une vidéo diffusée par la police en octobre, relatant les circonstances de la mort de Keith Lamont, aucune image ne permet pas de voir si Scott est armé, d’après l’avocat de la famille de ce dernier Eduardo Curry. Keith Lamont Scott laissera derrière lui une famille profondément effondrée.

Du journal « le monde » d’où nous tirons cet article, nous sommes particulièrement surpris par des commentaires, qui unanimement vantent l’exemplarité et la bravoure de la police américaine. Car depuis que la communauté noire a été désignée à travers le monde comme principal stand de tir d’une police en majorité blanche : les « bavures » se multiplient et la police américaine peut légitimement revendiquer la palme d’or des assassinats à caractère raciales. Dans un pays où le nouveau président conservateur bénéficie avec ostentation du soutien des membres les plus influents du Ku Klux Klan, que va-t-il se passer pour cette communauté déjà très affectée et meurtrie par ce problème ? Nous pourrons ainsi vérifier l’assertion selon laquelle l’ancien président, le 44e, était la cause principale de la prolifération des bavures policières particulièrement dans la communauté noire. En attendant rester branché chers lecteurs de NegroNews, car le prochain épisode d’une série macabre qui a début depuis plus d’un siècle ne tardera surement pas.

NegroNews

Commentaires

commentaires