[MUSIQUE] SHAY: « UNE RELATION D’AMOUR AVEC SON PAYS, LE CONGO » [VIDÉO]

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore , Shay est une jeune rappeuse à sensation forte de cette année 2016. Lancée par Booba dans un featuring «cruella» en 2011, elle est sur le point de sortir «Jolie garce», son tout premier album où on peut y voir un morceau comme PMW dont le clip a déjà atteint la barre des 30 millions de vus sur YouTube.

Si vous n’adhérez peut-être pas à sa musique, son physique devrait en revanche vous faire de l’effet. Shay c’est tout ce que le rap français a de plus sexy à offrir. La musique congolaise a toujours été une source d’inspiration pour Shay. C’est dans une très grande mesure que s’explique son ambition musicale. Elle a grandit dans la rumba congolaise car pour ceux qui l’ignorent, Shay est la petite fille du grand Tabu Ley Rochereau.

Dans une interview avec Rapelite, elle explique ouvertement les motifs de son penchant pour ses origines :
« J’ai une relation d’amour avec l’Afrique et la RD Congo, mon pays. Je suis née en Belgique, à Bruxelles, d’un père polonais belge et d’une mère congolaise. J’ai vécu en RD Congo en 2005 pendant un an et demi. C’était la première fois que j’y allais. Quand je suis sortie de l’avion je me souviens du sentiment que j’ai eu, d’être chez moi. Ce n’est pas que je ne me sentais pas chez moi en Belgique, mais je me suis sentie vraiment accueillie.
Je ne veux pas rabaisser les autres pays, mais on est numéro un dans la musique ! Plus sérieusement, je pense que notre culture musicale nous permet d’avoir beaucoup de flow, une certaine ouverture, une recherche. Et ça se ressent dans le game. En RD Congo la musique est partout, même dans les pubs ! Elles sont chantées, ce sont de vrais clips. »

Fière de ses ascendances, Shay a un style unique et propre à elle. Elle fait revivre le rap féminin qui, depuis Diams, ne faisait plus entendre parler de lui.

Extrait de l’interview RAPELITE:

Commentaires

commentaires