FIDEL CASTRO N’EST PLUS

Fidel Castro, le père de la révolution cubaine à tiré sa révérence ce vendredi. C’est son frère Raul Castro qui lui a succédé au pouvoir en 2006 qui en a fait l’annonce. « Le commandant en chef de la révolution cubaine est décédé à 22h29 ce soir », a annoncé Raul Castro sur l’antenne de la télévision nationale. « Conformément à la volonté exprimée par le camarade Fidel, sa dépouille sera incinérée dans les premières heures » de la journée de samedi, a annoncé l’actuel président cubain à la télévision.

Ce décès qui fait suite à la reprise des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba, marque la fin d’une histoire: la guerre froide. Fidel Castro était un symbole de la lutte contre l' »impérialisme américain », il était opposé a toutes formes de domination américaine, a défié 11 présidents américains et survécu à maints complots pour l’assassiner (un record de 638 selon le Livre Guinness des records) ainsi qu’à une tentative ratée de débarquement d’exilés cubains soutenus par la CIA dans la baie des Cochons (sud de l’île) en avril 1961. Cette hostilité vis-à-vis de la puissance américaine a entraînée John F. Kennedy a décrété peu après, en février 1962, un embargo commercial et financier à l’encontre de l’Etat Cubain. Pire, elle a connue son paroxysme en octobre 1962 lorsque l’URSS installait des missiles nucléaires sur l’île menaçant par cet acte le monde libre, c’est la crise des missiles de Cuba. S’en est suivi un blocus naval américain. Face à la menace américaine d’envahir l’île, l’URSS retira ses missiles. Notons que l’embargo décrété par J.F.Kennedy continue de peser sur l’économie du pays malgré une série d’assouplissements consentis par l’administration de Barack Obama dans le cadre du dégel.

Fidel Castro, c’est aussi un militant de la première heure pour l’essor de l’Afrique. Cuba a joué un rôle non négligeable en Afrique pendant la seconde moitié du XXe siècle. C’est, entre autres, en Afrique australe en particulier que Cuba a pesé le plus dans la balance géopolitique de la région. Cuba a fait, militairement, la différence en Afrique australe. En battant les armées de l’Afrique du Sud, les 50 000 soldats cubains ont réussi pendant les années 1980 à favoriser l’émergence d’un régime communiste dans l’ancienne colonie portugaise de l’Angola. La bataille de Cuito Cuanavale symbolise cet engagement militaire cubain et encore aujourd’hui le gouvernement de l’Afrique du Sud la considère comme le début de la fin de l’Apartheid.

Commentaires

commentaires