SAMUEL ETO’O RISQUE GROS

Le footballeur camerounais, Samuel Eto’o fait l’objet d’une procédure diligentée par le parquet espagnol. Celui-ci a requis à l’encontre du joueur camerounais une peine privative de liberté de 10 ans et 18,2 millions d’euros pour fraude fiscale.

Selon les réquisitions du parquet, Samuel Eto’o aurait échappé(partiellement) à l’administration fiscale entre 2006 et 2009. Le parquet accuse en effet l’ancien sociétaire du Fc Barcelone d’avoir mis en place un montage de sociétés pour éviter de déclarer une partie des revenus tirés de ses droits à l’image à partir de 2006. Cette fraude fiscale est évaluée à 3,9 millions d’euros.

Dans ces réquisitions transmises au juge barcelonais qui aura la charge de l’enquête, consultées par l’AFP, le parquet affirme que «Le footballeur a simulé que ces droits avaient été cédés à deux sociétés domiciliées respectivement en Hongrie et en Espagne, dans le but de réduire son impôt de manière frauduleuse». Pour ces faits, le joueur doit être condamné au remboursement du montant de la fraude, à savoir 3,9 millions d’euros. Mais en plus de cette somme, le ministère public y ajoute des intérêts et des amendes s’élevant à 14,3 millions d’euros. S’ajoute à cette sanction financière, une autre. Le joueur doit également écoper d’une peine d’un an et demi de prison pour la fraude présumée de l’année 2006, et de trois ans pour chacune des trois années suivantes, jusqu’en 2009, soit dix ans et demi en tout.

Il ne reste plus qu’à attendre que le tribunal s’exprime sur cette affaire qui fait suite à d’autres, notamment celle de Lionel Messi ou de Javier Mascherano.

Commentaires

commentaires