[ACTUALITÉ] HAÏTI: UNE ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DANS L’ESPOIR DE SE RECONSTRUIRE 

Haïti, comme pour payer d’une faute, est victime de plusieurs maux. Mais l’un des plus récurrents est celui des ouragans dont le dernier enregistré fût l’ouragan Matthew qui a fait des centaines de morts dans le sud d’Haïti. Ces dérèglements climatiques ont créé beaucoup de dégâts, notamment sur les maisons, hôpitaux, marchés qui se sont retrouvés complètement détruits. À cela s’ajoute les dégâts sur le peu d’infrastructures qui se laissaient construire au fil du temps depuis l’ouragan en 2009. 

Malgré cette crise, ils étaient quelques millions à voter massivement ce 20 novembre 2016 pour l’un des 27 candidats à la présidence. Pour rappel, en raison de ce même ouragan, les élections qui étaient fixées pour le 9 octobre 2016 (5 jours après l’ouragan Matthew) avaient été reportées pour ce 20 novembre 2016.

Aujourd’hui, l’espoir renaissant, les citoyens en âge de voter sont sortis accomplir leur devoir. 
Jouir de ses droits civiques et politiques, tels étaient les mots d’ordre. À commencer par l’ex-président Michel Martelly qui a donné l’exemple en allant voté de même que le chanteur Wyclef Jean . 

« Nous avons des personnes formidables à travers le monde, qui sont d’origine haïtienne et qui veulent revenir, s’impliquer, mais ce qui arrive c’est qu’elles sont bloquées par les votes du parlement qui empêchent la diaspora de participer » a déclaré Wyclef Jean qui vit depuis son jeune âge aux Etats-unis. 

Une lueur d’espoir s’aperçoit au loin, marquant ainsi le début d’une Haïti nouvelle qui naîtra toujours de ses cendres, d’une Haïti qui se relèvera toujours. Les résultats sont prévus pour le 29 décembre prochain et si aucun des candidats ne dépassent pas la barre des 50% des suffrages, un second tour s’opérera le 29 janvier 2017.

Commentaires

commentaires