[SOCIÉTÉ] ‎L’AFFAIRE ADAMA TRAORÉ : LA SŒUR SUR LE BANC DES ACCUSÉS ?

Adama Traoré, c’est le nom du jeune homme décédé par asphyxie le 19 juillet dernier durant son interpellation par la gendarmerie à Beaumont-Sur-Oise(Val- d’Oise). Depuis la bavure, la famille qui a été soutenue par certains artistes se sent délaissé par la République. Pire, elle est même aujourd’hui menacée de poursuite par la maire de la ville. ‎

Nathalie Groux, maire de Beaumont-Sur-Oise souhaite faire adopter lors du conseil municipal qui se tiendra ce jeudi soir la protection fonctionnelle. Cette mesure consiste en la prise en charge par le budget communal des frais de justice engagés par le maire. Cela est envisagé à dessein.
En effet la maire souhaiterait déposer une plainte contre Assa Traoré(sœur de la victime) pour des propos diffamants à son encontre estime-t-elle. Assa Traoré avait ainsi affirmé lors d’une émission sur Canal+ « Nous n’avons toujours pas eu de condoléances, nous avons des bâtons dans les roues depuis le début, dès qu’on veut mettre quelque chose en place. Donc la maire a choisi son camp et de quel côté elle se met, du côté des gendarmes. Ce qui veut dire du côté de la violence policière».

‎Suite à ce désir d’attaquer la famille du défunt, la conseillère municipale d’opposition Nathalie Cloots craint que la décision de la maire n’aille pas dans le sens d’un retour définitif à l’apaisement. On peut en effet aisément se dire que dans une atmosphère déjà électrique entre, d’une part des élus de la république et d’autre part des français qui vivent leur citoyenneté comme étant de seconde zone, cette action de la maire n’est pas des plus réfléchies..

NegroNews

Commentaires

commentaires

Archives

%d blogueurs aiment cette page :