​[ SPORT ] YAYA TOURÉ : LES JOUEURS COMME DROGBA RÉDUISENT LES CHANCES DES AFRICAINS EN EUROPE 

Yaya Touré, né à Bouaké en Côte d’Ivoire, est un footballeur international ivoirien qui évolue au poste de milieu relayeur dans le club anglais de Manchester City.

 

À 33 ans, l’éléphant dispose d’un palmarès que tout joueur africain rêverait d’avoir. Pas très actif cette saison en raison de son différent avec son agent et son coatch Pep Gardiola (que certains indexent de raciste), il s’est prononcé sur le manque de performance des joueurs africains en Occident. Et, selon lui c’est à cause de certains joueurs tels que Drogba et Etoo qui sont à l’origine de toute cette ristourne.

« Depuis quelque temps maintenant, je constate moi aussi que les africains ont du mal à s’imposer ou à exister dans les plus grandes équipes. Mais tout ceci est un peu de la faute de Didier, d’Eto’o, d’Essien ou encore d’Okocha. Et peut-être, aussi, un tout petit peu de la mienne, sans vouloir passer pour un prétentieux. Ces joueurs-là ont placé la barre tellement haute que c’est très dur d’arriver derrière.»

Selon lui, les joueurs africains doivent arrêter de perdre leur temps dans des futilités telles que les femmes, les boîtes de nuits et toutes formes de distraction qui puissent nuire à leur ambition de devenir meilleur qu’ils ne le sont. Bon gré mal gré,  la majorité des joueurs africains ne voient dans ce boulot que des avantages éphémères tels que les filles faciles, les jolis vêtements de marque etc.

Il a aussi évoqué le cas de certains joueurs tels que Samuel Etoo qui, après avoir tout gagner persistent à jouer encore et à vouloir aller toujours plus haut.

« Beaucoup se contentent de peu. Ils envoient de l’argent au pays et sont à l’abri pour les prochaines années. Pourquoi se faire mal ? En fait, j’ai le sentiment qu’ils s’empêchent de viser haut. Comme par fatalisme. Ils pensent que le top du top n’est pas fait pour eux. Et pourquoi pas ? Même s’il passait parfois pour quelqu’un d’un peu arrogant ou prétentieux, Samuel Eto’o, lui, avait cette faim de montrer et de monter tout en haut. »

Commentaires

commentaires