[POLITIQUE] AFRIQUE : UN AVENIR FRANCE – AFRIQUE APRÈS L’ESCLAVAGE ?

Au 19ème siècle, l’Afrique subissait déjà la pire exploitation de son histoire. Les occidentaux notamment, les français ont basé leur développement sur les richesses de l’Afrique, qu’ils exploitaient sans vergogne. En 1848, l’esclavage sera abolie. Octroyant ainsi à l’Afrique le « droit »de se développer loin de leur gouvernance.

Manuel Valls, premier Ministre français, lors de sa tournée en Afrique de l’Ouest, a évoqué les « atrocités », « viols », « meurtres » ! »un crime contre l’humanité. ». Il ajoute que « La France l’a pleinement reconnu par la loi du 21 mai 2001, dite loi Taubira ». Mais, peut-on adhérer à cette reconnaissance quand bien même l’exploitation continue sous toutes ses formes et ce, aux yeux du monde ?

Il est bien connu que des pays africains , anciennes (et perpétuelles) colonies françaises, reversent à la France, un pourcentage de leurs réserves obligatoires. Par ailleurs, dans ces mêmes colonies (car oui elles les sont toujours), la France décide du choix du Président, selon que ce dernier protège ou non leurs intérêts dans le pays. La France continue tout autant à la l’exploitation économique en s’octroyant des richesses minérales à faibles coûts. Au travers de toutes ces actions, pour ne citer que celles-ci car la liste est (très) longue, la France continue de contribuer à l’assujettissement et la pauvreté des populations, en pratiquant une autre forme d’esclavage.

« S’affranchir de son passé, ce n’est pas absoudre ceux qui ont pu commettre des crimes. Ce n’est pas oublier », a- t-il déclarer. C’est certain nous n’oublierons aucune bride de notre histoire, car comme il prétend « Et je sais que l’Afrique a en elle la force de s’affranchir de ce passé », nous parviendront à nous relever ensemble, à récupérer notre souveraineté, nos richesses, et notre histoire nous aidera dans cette quête. Car oui, Frantz Fanon a bien raison lorsqu’il dit « Je ne suis pas esclave de l’Esclavage ».

NegroNews

Commentaires

commentaires

Etiquetté avec