[POLITIQUE] QUEEN TAUBIRA : L’OVNI POLITIQUE EST-IL DE NOUVEAU DANS LES STARTING BLOCK ?

Taubira ! Un nom qui sonne comme une claque et dont l’évoque provoque soit la passion ou la détestation, « Taubira soit on la déteste soit on l’aime » disait un de ses collègues.

Dernier mohican humaniste, elle est celle qui par sa verve son bagou, son talent oratoire a su marquer son passage dans l’hémicycle du palais Bourbon, mais aussi grâce à un ensemble de lois qui portent son nom. Progressivement comparée à Angela Davis et maintenant comme la nouvelle Simone Veil, elle s’impose aujourd’hui comme une icône incontournable de la gauche.

Mais que sait-on réellement d’elle ?

Femme multicolore, noire, libre, loyal dont elle fait de sa pauvreté un capital, voilà comment se définit cette mère de 4 enfants. Christiane Taubira est une femme politique française, née 2 février 1952 à Cayenne. Diplômée en sciences économiques, d’agro-alimentaire et d’ethnologie afro-américaine, elle débute sa carrière politique comme militante indépendantiste, députée de Guyane de 1993 à 2012. Première candidate d’outre-mer à se présenter à la législature suprême en 2002 sous la bannière du Parti Radical de Gauche elle récolte 2,32 % de suffrages.

Garde des sceaux, ministre de la justice de mai 2012 à janvier 2016, elle claque la porte du gouvernement Valls « sur un désaccord politique majeur » comme elle le dit si bien : « parfois résister, c’est partir ».  À 64 ans, celle qui se fait surnommer par ses partisans et proches « Queen Taubira » Tantine ou « Famn doubout » (femme debout) a déjà une carrière bien remplie derrière elle, celle dont toute la symbolique du départ en 2016 repose sur la notion de la liberté et un départ en bicyclette ; un départ qui signifie peut-être la prise en charge d’un destin commençant et conquérant.

En politique dit-on « les meilleurs retours sont conditionnés par les meilleurs départs et les meilleurs départs sont ceux qui disent Non ! ». C’est De Gaulle en 1946, François Mitterrand en 1958 serait-ce celui de Taubira en 2016 ?

Elle l’avait pourtant réitéré dans le cadre de l’émission de Michel Denisot ‘’conversations secrètes ‘’, « non! Je ne serai pas candidate ». À l’aube de la présidentielle de 2017, Taubira est de plus en plus pressenti comme candidate de Gauche.

D’après Libération plusieurs élus socialistes, un à un courtisent l’ex Garde des sceaux : Claude Bartolone (président de l’assemblée Nationale), Jean Christophe Cambadélis (Secrétaire General du PS). Elle confirme aux journalistes cet intérêt tout ajoutant que « ces rendez-vous ne sont jamais à (son) initiative »« je vois venir l’embardée, mais je ne raisonne pas avec moi au centre ».

Selon le Quotidien Benoit Hamon et Marie-Noel Lienemann ne seraient pas sûrs de maintenir à leurs candidatures si venait à entrer en course. Il faut bien avouer que depuis sa loi sur le « mariage pour tous », Taubira séduit à la fois élus socialistes et proches d’Hollande qui caressent de plus en plus le rêve d’une candidature Taubira.

Candidate ou pas de toute façon l’avenir nous le dira.

NegroNews

Commentaires

commentaires