[INSPIRATION] ASKWAR HILONGA RÉVOLUTIONNE L’ACCÈS À L’EAU POTABLE EN TANZANIE

La Tanzanie compte parmi les pays les plus pauvres au monde et, à l’instar de nombreux autres pays du continent africain, elle doit faire face à de graves pénuries d’eau. Bien qu’elle ait pour frontières trois des Grands Lacs d’Afrique, de nombreux habitants, notamment dans les zones rurales reculées, n’ont pas accès à l’eau potable.

Askwar Hilonga, un tanzanien de 38 ans a trouvé la solution pour résoudre ce problème. Il a inventé un filtre à eau capable de trier 99,999% des micro-organismes et des produits chimiques, un système de filtration intégrant des nanoparticules. L’appareil est capable de purifier l’eau de toutes ses substances toxiques, qu’elles soient d’origines chimiques ou bactériennes. Pour mettre au point son prototype, le docteur Askwar Hilonga, spécialiste des nanotechnologies à l’Institut africain Nelson Mandela pour les sciences et les technologies d’Arusha, indique qu’il a repris le modèle du filtre à sable, amélioré à l’aide des nanotechnologies.

« Le plus dur a été de passer de la théorie au concret. Pour ça, il fallait de l’argent. Une subvention de 8 000 euros versée par mon université m’a permis de lancer un prototype », explique-t-il. Des années de recherche et un modeste investissement financier qui ont fini par être récompensés, le 1er juin 2015 au Cap en Afrique du Sud, où il a reçu le prix de l’innovation africaine décerné par l’Académie royale britannique de l’ingénierie.

«J’espère aussi inspirer mes étudiants en leur montrant qu’il est possible de construire de grandes choses en Tanzanie », conclut le jeune scientifique qui prévoit que son nano-filtre révolutionnaire améliorera bientôt le quotidien de ses concitoyens, dans un pays où « 70 % des ménages n’ont pas accès à l’eau potable ».

Askwar Hilonga souhaite faire bénéficier son invention aux autres pays africains victimes du marché de l’eau. Avec son épouse, il désire que son entreprise et son invention offrent l’accès à l’eau potable au plus grand nombre. Le docteur de l’institut africain Nelson Mandela en Tanzanie est devenu une grande figure de l’Afrique.

Son invention peut sauver la vie de près de 70 % des familles privées d’eau potable.

NegroNews

Commentaires

commentaires