[ACTUALITÉ] PRIX NOBEL DE LITTÉRATURE: NGUGI WA THIONGO, ÉNIÈME DÉSILLUSION POUR L’AFRIQUE

Le prix Nobel naît de la volonté d’un homme à vouloir gratifier des personnes qui ont participé à l’amélioration ou au progrès de l’humanité. Étonnamment cette prestigieuse récompense existe aujourd’hui parce qu’ Alfred Nobel (initiateur du prix Nobel) eut honte d’avoir mis au point la dynamite, qui a causé plusieurs décès. Ainsi la fondation Nobel voit le jour en 1900. Et la cérémonie d’inauguration de ce prix a lieu le 10 décembre 1901.
Aujourd’hui après 115 ans d’existence, seuls 15 africains ont reçu cette distinction. Parmi celles-ci : 9 sont liées à l’engagement pour la paix, 2 à l’évolution de la médecine et la chimie et 4 prix Nobel africains sont dédiés à la littérature. Soit 4 fois moins que la France, 5 fois moins que l’Allemagne et 6 fois moins que le Royaume-Uni.
Alfred Nobel, dans son testament a souligné sa volonté à ce que le prix Nobel n’aie pas de nationalité, de couleur, ni d’âge. Cependant aujourd’hui, c’est avec beaucoup d’affliction que nous constatons que les œuvres africaines, notamment celles d’Afrique noire restent peu valorisées lors de la sélections des primés. Pourtant l’Afrique regorge de talent, notamment en littérature, rubrique dans laquelle nos oeuvres gagneraient à être valorisées, non par compassion mais plutôt au mérite. Le mérite qu’avait Ngugi Wa Thiongo qui a vu le prix Nobel de la littérature lui passer une fois de plus sous le nez.

Le constat est amer, les mérites d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui. En effet, les mérites ont revêtu la nationalité des méritants, une couleur de peau et même une situation géographique. Tout l’inverse de ce que souhaitait ce noble Alfred Nobel. Tous ces éléments nous conduisent à une question essentielle.

Doit -on repenser aujourd’hui le prix nobel ?

NegroNews

Commentaires

commentaires