[SOCIETE] ANGOLA ET ISLAM : UNE RELATION INCOMPRISE PAR LE MONDE

Depuis trois ans, une rumeur sur l’Angola se répand comme une traînée de poudre. Des rapports feraient état d’une interdiction de l’islam en Angola. Une rumeur qui met le feu au poudre et qui provoque une grande colère au sein de la communauté musulmane mondiale.

Évidemment, ces rapports sont faux. L’Angola n’a JAMAIS interdit, de façon officielle l’Islam sur son territoire. Cependant, il faut noter que l’Angola ne reconnaît pas l’Islam étant donné que, selon ses lois, pour qu’un groupe religieux soit reconnu il doit avoir 100 000 pratiquants recensés. Hors en Angola, le christianisme est non seulement majoritaire, mais en plus l’Islam ne recense que 9000 pratiquants. Donc l’Islam n’est officiellement pas reconnu en Angola .Le manque de reconnaissance officielle pourrait être la raison de cette rumeur, cependant cela va plus loin que cela. L’Islam n’est pas « légal », cela veut dire que la construction de mosquées ou l’ouverture d’école coranique sont très rares voire quasiment interdites. Il est rapporté par la communauté musulmane angolaise que plusieurs mosquées se sont vues détruites ou fermées, le minaret détruit, AU motif qu’elles n’avaient pas de permis de construction.

La différence entre le manque de reconnaissance et l’interdiction est infime, mais elle est bien là. Le soucis des musulmans en Angola tient au fait qu’ils soient une petite minorité, bien que la communauté grandissent de plus en plus. Le problème ? L’attitude de l’Angola à l’égard de sa communauté musulmane est mal comprise par des membres de la communauté internationale. Bien que de nombreux musulmans angolais insistent sur le fait qu’il n’y a pas de violence à leur égard mais seulement des difficultés administratives du fait de leur non-reconnaissance officielle. En effet, en 2013 des manifestations avaient eu lieu devant l’ambassade angolaise à Londres et actuellement la communauté musulmane américaine est révoltée contre l’Angola.

Ce manque d’informations, la rumeur qui pourtant fut démentie par un communiqué officiel,… Tout cela aide aussi à la campagne de Donald Trump. Donald Trump qui, s’inspirant d’un faux modèle angolais, voudrait « prévenir plutôt que guérir » en profilant la communauté musulmane américaine et en la bannissant totalement. Il est assez paradoxal que quelqu’un d’aussi raciste que Donald Trump cherche à s’inspirer d’une fausse mesure africaine…

NegroNews

Commentaires

commentaires