[ACTUALITÉ] GABON : LE PAYS S’EMBRASE APRÈS LA RÉÉLECTION D’ALI BONGO

Le candidat de l’élection présidentielle a été réélu pour un septennat, selon la commission électorale. Mais depuis hier, des centaines de manifestants sortent dans les rues de Libreville pour contester les résultats du scrutin.

Au moins une personne a été tuée et 20 autres blessées quand la garde présidentielle gabonaise a attaqué le siège de l’opposition pendant la nuit, ont affirmé jeudi des représentants de l’opposition, dans la foulée des manifestations qui ont éclaté.

En 2009 déjà, l’élection du fils d’Omar Bongo Ondimba, qui dirigea le pays pendant quarante et un ans jusqu’à sa mort, avait dégénéré en émeutes et pillages à Libreville. Puis Port-Gentil s’était embrasée, provoquant la mort de plusieurs personnes. Le calme était revenu, mais jamais la confiance envers « l’héritier ».

Ali Bongo Ondimba a obtenu 49,8 pour cent des votes, contre 48,23 pour cent pour son rival Jean Ping, soit une avance de seulement 1,7 point de pourcentage. Cela lui permet de prolonger une dynastie familiale qui remonte aux années 1960.

NegroNews

Commentaires

commentaires