[ACTUALITÉ] MALI : DEUIL NATIONAL APRES L’ATTAQUE DE NAMPALA

Mardi 19 juillet, la base militaire de Nampala (centre du mali) a été victime d’une « attaque terroriste coordonnée » selon le gouvernement. L’attaque aurait eu lieu à 5h30 heure locale, soit 7h30 heure française. Les autorités compétentes dénombrent 17 morts et 35 blessés. Le ministre de la défense a annoncé dans un premier que l’attaque avait été revendiqué par l’Alliance Nationale pour la Sauvegarde de l’Identité Peule et la Restauration de la Justice (ANSIPRJ), groupe créé en juin ne se revendiquant ni djihadiste ni indépendantiste, mais le ministre de la défense a évoqué des doutes quant à cela du fait du manque de moyen de cette organisation. Plus tard, un autre groupe revendiquera l’attaque : Ansar Dine, groupe djihadiste qui détaillera l’attaque qu’ils sont censés avoir mené avec le bataillon du Macina.

Suite à cet événement, le président Keïta et le gouvernement ont décrété un deuil de trois jours où tous les drapeaux sont en berne. Le président effectuera d’ailleurs une visite auprès des victimes de l’attentat à Ségou, chef-lieu dont dépend Nampala. Le gouvernement a d’ailleurs décrété qu’il allait renouveler l’état d’urgence de dix jours à partir du 21 juillet. Cette mesure viserait en effet à permettre à l’enquête sur l’attaque de se poursuivre de façon plus libre et donc de pouvoir mieux retrouver les assaillants. Tous les partis sont également unanimes quant au comportement à adopter : les maliens doivent se serrer les coudes et collaborer avec la police.

Rappelons que le Mali vit sous tension depuis 2012 suite à un conflit armé mené entre le gouvernement et les différents groupes indépendantistes et/ou salafistes. Ces conflits découlent de la chute de Kadhafi, grâce à la guerre civile lybienne les groupes ont alors pu s’armer et se donner les moyens « d’exprimer leurs revendications ». Depuis 2012, des plans internationaux sont mis en œuvre afin conquérir des points stratégiques de ces groupes rebelles comme la prise Tirgharghar qui a eu pour effet de déstabiliser les factions rebelles.

NegroNews

Commentaires

commentaires