[ACTUALITE] L’HISTOIRE DES NOIRS FAIT VENDRE : HOLLYWOOD L’A BIEN COMPRIS

A l’occasion du film « Loving » qui est présenté comme l’un des favoris pour le Festival de Cannes 2016, nous souhaitons revenir sur la relation qu’a pu entretenir le cinéma avec les noirs en tant que sujet de film, mais aussi en tant que film.

« Loving », qu’est-ce que c’est ? Un film de Jeff Nichols basé sur une histoire vraie, celle de la bataille des Loving pour avoir le droit de se marier et de vivre ensemble qui donnera lieu à l’affaire Loving v. Virginia en 1967, affaire jugée par la Cour Suprême qui déclarera unanimement qu’il est anticonstitutionnel qu’une législation venant apporter des restrictions au droit au mariage en se fondant sur un motif racial. Les acteurs principaux sont Joel Edgerton dans le rôle de Richard Perry Lovint et Ruth Negga dans le rôle de Mildred Jeter. Ce film s’intéresse donc de près à une des avancées sociales des États-Unis relatifs à la ségrégation et donc à l’histoire des afro-américains.

Ce film s’inscrit dans une tendance qui est apparue ces dernières années, une tendance à s’intéresser à l’histoire afro-américaine. « Selma », « N.W. A. Straight Outta Compton », « La couleur des sentiments », « Dear White People », « Django Unchained », « Le majordome »,… On observe une recrudescence de films sur l’histoire des noirs américains, surtout. La mise en place du Black history month aidant les gens à s’intéresser à une autre part de l’histoire, on observe que les films ne sont plus que centrés sur les blancs.

De plus, on observe que les acteurs noirs sont de plus en plus sollicités et que contrairement à il y a 50 ans, le personnage noir n’est plus premier à mourir (cf. Thomas Ngijol « A block »). Aujourd’hui, les acteurs noirs tiennent des rôles principaux comme dans « Precious « . Cependant, il faut aussi remarque que beaucoup d’entre eux interprètent des rôles nécessitant une transformation physique comme Lupita N’goyo dans Star Wars ou Zoé Saldana dans Avatar.

NegroNews

Commentaires

commentaires