[SOCIÉTÉ] THE VERY BLACK PROJECT : ENTRE AMOUR DE SOI ET ACTIVISME CRÉATIF

Vous avez peut-être déjà vu le hashtag ‪#‎VeryBlack‬ sur Instagram ou Twitter sans vraiment comprendre ce qu’il signifiait ou le mouvement qui se cachait derrière : The Very Black Project, mouvement d’amour de soi et d’activisme créatif.

Derrière ce projet qui prend de l’ampleur se cache deux artistes de Brooklyn : Justin Fulton, photographe de 28 ans et André Singleton, artiste-éducateur de 29 ans. Leur projet a vu le jour suite à plusieurs discussions sur leur expérience de vie en tant que qu’afro-américain, subissant chaque jour des discriminations toujours plus humiliantes les unes que les autres. Une amitié commencé sur les banc de l’école, ce n’est que plus tard, en se retrouvant qu’ils deviendront amis, prenant l’habitude de ces petites discussions qui donneront naissance à ce mouvement. Ils affirment d’ailleurs que c’est en 2014 que le mouvement naîtra, à partir du moment où ils incluront d’autres personnes dans leurs conversations, les encourageant à partager et répandre leur histoire et leur perception d’eux-mêmes et de leur expérience de vie en tant qu’afro-américain.

Le mouvement The Very Black Project s’illustre comme étant une célébration de la diversité, de la créativité et de la beauté de chacun. Ce projet est donc une forme d’activisme, de façon indirecte et créative, mais de l’activisme tout de même. D’ailleurs les créateurs affirmeront qu’ils sont assez réticents à se faire appeler « activistes » juste parce qu’ils mettent en avant des sujets relatifs à la communauté noire, mais qu’ils se rendent bien compte qu’involontairement leur créativité les a poussés à en faire. Depuis 2015, The Very Black Project s’est répandu et commercialisé sous la forme de produits dérivés comme des tee-shirts, tote bags,… avec un fond uni et les mots « Very Black » en gras. On trouve d’ailleurs des stands du mouvement lors de grands évenements de la communauté noire comme le festival Afropunk ou encore le MoCADA Soul of Brooklyn Fest, stands où il n’y a pas que des produits à vendre, mais où les gens peuvent se réunir gratuitement pour partager leurs expériences et où on leur demande ce que c’est que d’être « Very Black », les créateurs soutenant qu’il n’y a pas qu’une seule et même définition. Le mouvement a aussi sa chaîne sur Soundcloud.

L’appellation « Very Black » pourrait sembler à certains communautaristes et excluant les autres communautés. Singleton répond à cette affirmation que ce mouvement est « Nothing but love ». De plus, les deux créateurs refusent de considérer leur mouvement simplement borné aux membres de la communauté et souhaitent que leur message de « self-love » et de « self-pride » traverse les frontières des communautés et invitent ceux et celles qui se sentent proches de la communauté noire et/ou qui s’y identifient à les rejoindre. Qui plus est, les créateurs même s’ils ont commercialisé leur mouvement, tiennent à mener des actions à but non-lucratives comme leur collaboration avec la fondation 14+ qui a pour but de construire des écoles ou de les mettre en avant, collaboration à travers la vente de tote bags afin de construire des écoles en Zambie.

Vous pouvez retrouver officiellement The Very Black Project sur leur site, Instagram, Soundcloud, Tumblr et Twitter.

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

full_width_postthemeloy_checkbox:
0
reviewtitlethemeloy_text:
criteria1themeloy_text:
criteria1themeloy_slider:
0
criteria2themeloy_text:
criteria2themeloy_slider:
0
criteria3themeloy_text:
criteria3themeloy_slider:
0
criteria4themeloy_text:
criteria4themeloy_slider:
0
criteria5themeloy_text:
criteria5themeloy_slider:
0
criteria6themeloy_text:
criteria6themeloy_slider:
0
criteria7themeloy_text:
criteria7themeloy_slider:
0
criteria8themeloy_text:
criteria8themeloy_slider:
0
criteria9themeloy_text:
criteria9themeloy_slider:
0

Archives

%d blogueurs aiment cette page :