[SOCIÉTÉ] FAUT-IL ÊTRE NOIR POUR SOUTENIR LA « CAUSE » ?

De la rébellion des Zanj (esclaves noirs se révolTant contre les esclavagistes arabes (869-883) à Black Lives Matter aujourd’hui, la communauté noire n’a jamais subi l’histoire contrairement à ce que semble nous dire l’histoire occidentale. Cependant, les temps ont changé : les noirs ne sont plus séparés des autres communautés et nous vivons tous ensemble, pouvant même se battre avec pour les mêmes causes. Pourtant, peut-on estimer que la « cause noire » soit défendu par des non-noirs ?

Rappelons-nous de Jesse Williams, aux BETAwards, qui nous a livré un discours hallucinant. Dédiant son prix à ces parents, mais surtout affirmant que cet award n’est pas pour lui mais qu’il appartenait à tous les activistes de la cause afro-américaine sans non plus la citer explicitement, mais en parlant de Ferguson et du mouvement Black Lives Matter, des femmes noires portant le monde sur leurs épaules, mais aussi de l’esclavage moderne ainsi que de l’appropriation culturelle. Ce discours s’est illustré par une force incroyable dans le choix des mots, par l’attaque explicite envers tout ceux qui cherchent à brimer, détruire et humilier la communauté afro-américaine. Cependant, contrairement à ce que l’on aurait pu attendre de la part de la communauté noire, au sens mondial de la chose, celle-ci n’a pas unanimement célébré cet acte qu’on pourrait qualifier de courageux notamment quand on sait que BET est une chaîne tenue par Viacom dont les propriétaires sont… deux hommes blancs. En effet, certains ont pu reprocher à Jesse Williams, qui recevait un prix pour son engagement avec Black Lives Matter, d’être « trop blanc » pour parler au nom de la communauté noire (Jesse Williams a une mère blanche). Qui plus est, suite à ce discours on a pu voir Justin Timberlake citer Jesse Williams sur Twitter en se disant être inspiré par ce discours, Justin Timberlake qui fut, à la suite de son tweet, attaqué par des membres de la communauté noire comme un internaute qui l’a explicitement accusé de faire dans l’appropriation culturelle, attaque qui a forcé Justin Timberlake à s’excuser en expliquant qu’il ne cherchait qu’à montrer son amour pour tous et sa foi dans l’égalité humaine.

Ces réactions nous poussent à nous poser une question très importante : faut-il être noir pour militer pour la « cause » ? Par « cause », nous voulons parler de la volonté de la communauté noire de s’affranchir de toute ségrégation, de montrer sa beauté et son importance culturelle, sa force, de supprimer tous les « white privileges » qui creusent des écarts dans les ascensions sociales de chacun du fait de notre appartenance ethnique,… On a pu voir quelques personnes aller plus loin dans ce raisonnement d’une « cause » réservée aux noirs et seulement aux noirs en affirmant que le fait d’aimer une personne non-noire, par exemple, empêchait une personne d’être totalement adhérente à la cause, Audrey Pulvar fut notamment attaquée à ce sujet. Cependant, là où des noirs se « blanchisent » en tombant amoureux d’une culture que nous pourrions qualifier de « blanche », ne serait-il pas concevable que certains blancs, certains arabes, certains asiatiques tombent amoureux de la culture noire ? Nous pourrions prendre l’exemple du Japon où la culture dancehall et jamaïcaine en général commence à se démocratiser, donnant lieu à des cours de danse où les élèves cherchent à aller plus loin en se renseignant sur la culture jamaïcaine. Puis être « intégré » comme certains le disent, se sentir à part entière membre de la culture du pays où l’on est né par exemple, dénaturerait-il notre conscience noire ? On a pu voir reprocher à Sakho de ne parler que de la France sans jamais évoquer ses origines sénégalaises. Ne serait-il pas judicieux de démontrer ce qu’est la « cause » et où s’arrête le militantisme ?

Subjectivement, nous pensons que la « cause » s’illustre par les grandes idées suivantes : la recherche de l’égalité dans le système, la mise en avant de la culture afro, l’inculcation d’une conscience et d’une fierté noire aux générations futures, mais aussi la reconnaissance d’une histoire tue par l’Occident. Ces idées peuvent être défendues par tous. En effet, ne peut-on pas estimer que les enseignants puissent pointer du doigt les horreurs du colonialisme et montrer à nos enfants que l’Afrique ce n’est pas que ces photos d’enfants qui meurent la faim, ces enseignants qui ne sont pas forcés d’être noir pour le savoir et le dire? Ne peut-on pas estimer que les artistes et autres personnalités influentes peuvent montrer à nos enfants qu’être noir c’est autre chose qu’une couleur de peau et qu’il faut être fier de ses racines comme ont pu le faire des créateurs de mode en remettant le wax et même la beauté africaine à l’honneur par exemple ou encore Obama qui, malgré sa mère blanche, est surnommé le « Superman noir » ? Ne peut-on pas estimer que la recherche de l’égalité dans le système qu’il soit professionnel, juridique ou politique ne puisse être un combat mené par des personnes extérieures à la communauté noire au nom de l’égalité, l’humanisme ou même simplement par sentiment de justice ? Juger ainsi que seuls les noirs peuvent défendre notre cause, ce n’est au final que faire dans l’exclusion et le communautarisme, deux choses que nous reprochons aux autres lorsqu’ils ne voient en nous « que » des noirs plus que des êtres humains qui sont leurs égaux et qui valent autant qu’eux, mais aussi au travers du rejet des « white priveleges » qui ne sont qu’une forme de communautarisme des plus poussées. Pour avancer et donner plus de sens à notre cause, nous pensons que notre communauté doit s’ouvrir et accepter l’aide des autres, afin de voir un autre point de vue qui nous permettrait d’améliorer et de pousser toujours plus loin le combat.

NegroNews

Commentaires

commentaires

full_width_postthemeloy_checkbox:
0
reviewtitlethemeloy_text:
criteria1themeloy_text:
criteria1themeloy_slider:
0
criteria2themeloy_text:
criteria2themeloy_slider:
0
criteria3themeloy_text:
criteria3themeloy_slider:
0
criteria4themeloy_text:
criteria4themeloy_slider:
0
criteria5themeloy_text:
criteria5themeloy_slider:
0
criteria6themeloy_text:
criteria6themeloy_slider:
0
criteria7themeloy_text:
criteria7themeloy_slider:
0
criteria8themeloy_text:
criteria8themeloy_slider:
0
criteria9themeloy_text:
criteria9themeloy_slider:
0

Archives

%d blogueurs aiment cette page :