[ACTUALITÉ] NIGERIA : DEUX ANS APRÈS, LES FILLES DE CHIBOK REFONT PARLER D’ELLES

48h après Amina Ali, une deuxième lycéenne enlevée par les terroristes de Boko Haram a été retrouvée vivante, ce jeudi 19 mai 2016, au Nigeria. Le porte-parole de l’armée nigériane a indiqué que cette deuxième jeune fille enlevée à Chibok, dans le Nord-Est du pays, se trouvait parmi 97 femmes et enfants libérés jeudi, lors d’une opération conjointe de l’armée et de miliciens, aux alentours de Damboa, dans l’État de Borno, au Nord-Est.

Selon le porte-parole de l’armée nigériane, « son nom est Serah Luka. Elle est au numéro 157 de la liste des filles enlevées. On pense qu’il s’agit de la fille du pasteur Luka », précisant que la jeune fille reçoit des soins médicaux dans une caserne de Biu, dans l’État de Borno.

Cette découverte intervient après celle d’Amina Ali, la première rescapée de Chibok, retrouvée mardi 17 mai 2016, saine et sauve avec son enfant de quatre mois par un groupe d’autodéfense dans la forêt de Sambisa, proche de la frontière camerounaise. « Elle a retrouvé ses parents, qui l’ont identifiée, avant d’être amenée dans une base militaire à Damboa. Son père s’appelle Ali, et elle Amina. Je les connais bien parce que j’ai travaillé avec eux comme porte-parole des familles des filles de Chibok », a confié le chef de l’association des Parents des filles enlevées de Chibok, Yakubu Nkeki. Certaines sources affirment que d’autres jeunes filles de Chibok se trouveraient encore dans la forêt de Sambisa, qui fait l’objet de multiples opérations de l’armée nigériane depuis plusieurs semaines.

La première rescapée est arrivée à Abuja, la capitale du pays, avec sa mère, Binta et son bébé, pour rencontrer le Président Muhammadu Buhari. Cependant, selon des responsables du mouvement BringBackOurGirls, « Serah Luka ne ferait pas partie des 219 lycéennes enlevées le 14 avril 2014 par Boko Haram ».

NegroNews

Commentaires

commentaires