[ACTUALITÉ] CENTRAFRIQUE : DES CASQUES BLEUS ET DES SOLDATS FRANÇAIS (ENCORE) SOUPÇONNÉS D’ABUS SEXUELS

Ils sont tous pointés du doigt ! Casques bleus de l’ONU et soldats français, en mission pour l’opération Sangaris, accusés d’agressions sexuelles sur mineures en Centrafrique. Au total, plus d’une centaine d’accusations de violences sexuelles et bestiales qu’ont reçues les Nations Unies. Vendredi, le ministère de la défense française a annoncé avoir transmis à la justice un rapport de l’ONU visant l’armée de France en Centrafrique. « Il reviendra à la justice française de décider si les éléments transmis par les Nations unies sont suffisamment précis pour déclencher une procédure» a indiqué le ministère.

Selon les enquêteurs, en 2014, des soldats français auraient forcés des jeunes filles à avoir des rapports sexuels avec des animaux. En retour, ces mineures recevaient la somme de 5000 Francs CFA. Mais les responsables des Nations Unies se veulent prudents. Stephane Dujarric, porte-parole de l’Organisation à New York, tient tout de même à préciser que ces faits « n’ont pas été confirmés ».
Récemment, des mesures drastiques ont été prises face à la multiplication des scandales. Le 11 Mars, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une nouvelle résolution. Cette mesure prévoit le rapatriement de contingents entiers de Casques bleus en cas de soupçon de viols ou d’abus.

L’Organisation des Nations Unies indique également que le nombre d’abus sexuels infligés à des Casques bleus a augmenté en 2015, par rapport à 2014, avec 69 cas. Selon certains spécialistes, le commerce sexuel en Centrafrique est devenu « un moyen de survie » dans un pays divisé depuis trois ans par un conflit inter-communautaire.

Herika Ouraga pour NegroNews

Commentaires

commentaires