[HOMMAGE] HARRIET TUBMAN : LA LIBÉRATRICE D’ESCLAVES

Harriet Tubman est née sous le nom de Araminta « Minty » Ross en 1820 dans le comté de Dorchester dans le Maryland.
Comme tous les esclaves à cette époque, elle est très vite séparée de ses parents et va commencer à travailler à l’âge 5 ans pour s’occuper de l’enfant d’une femme nommée « Miss Susan ».

Harriet Tubman est alors chargée de veiller à ce que le bébé ne pleure pas pendant son sommeil. Lorsque celui-ci pleure, elle est battue sévèrement. Certaines cicatrices de ces violences resteront à vie.
Durant des années, elle est victime de mauvais traitements par différents maîtres. Petit à petit elle a commencé à souffrir de crises d’épilepsie temporelles jusqu’à la fin de sa vie.

A l’âge adulte, elle prend le prénom « Harriet » en l’honneur de sa mère qui se prénommait ainsi. Aux alentours de 1844, elle épouse John Tubman qui est déjà un homme libre.

En 1849, son maître meurt. Harriet doit alors être vendue à un autre maître. Mais pour elle, il est hors de question de rester avec ce NOUVEAU maître car elle craint d’être vendue dans les états du sud. Elle prend donc la décision de s’évader.
Durant sa fuite, elle est assistée par des membres du mouvement abolitionniste « Underground Rail road « (chemin de fer clandestin) qui aident les Noirs à fuir des plantations et à atteindre les États du Nord, là où l’esclavage est déjà aboli.
Malgré sa liberté, Harriet ne cesse de penser aux mauvais traitements qu’elle a subi. Elle prend ainsi conscience qu’il est temps que tous les noirs soient retirés des mains des esclavagistes. C’est ainsi qu’elle décide de rejoindre le mouvement Underground Railroad pour aider ses frères et sœurs à fuir.
Après s’être bien entraînée aux techniques d’infiltration, manipulations d’armes à feu etc.. Harriet décide de retourner dans son ancienne plantation pour délivrer sa sœur et ses deux enfants. L’opération est un grand succès. Cela l’encourage à libérer les autres esclaves qui le désirent. D’où son surnom de la « Moïse du peuple noir».

Au fil du temps elle devient une experte des « passes » et on compte au moins 19 voyages d’Harriet dans les plantations du Sud.
Durant ces évasions, elle endosse aussi le rôle de psychologue. En effet, certains esclaves sont inquiets. Elle les rassure en leur rappelant qu’il est important pour eux de ne pas baisser les bras s’ils veulent vraiment être libres.

Au bout de quelques années, Harriet Tubman aura aidé plus de 300 esclaves à fuir et à devenir libres sans qu’aucun d’entre eux ne soit capturé.

Elle meurt finalement le 10 mars 1913 dans un hôpital pour Afro-Américains qu’elle avait elle-même contribué à fonder. Sa mémoire, célébrée chaque année le 10 mars, sera bientôt honorée par chaque billet de 20 dollars mis en circulation aux Etats-Unis,

NegroNews

Commentaires

commentaires

voted_IP:
a:1:{s:11:"2.2.241.121";i:1407267582;}
votes_count:
1
user_review:
100

1 Commentaire

  1. Pingback: NegroNews – [CULTURE] ÉTATS-UNIS : HARRIET TUBMAN VA FIGURER SUR LES BILLETS DE 20 DOLLARS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *