[ACTUALITÉ] NOUVELLE FUSILLADE À PARIS – PORTE DE VINCENNES, LE SUSPECT SE RETRANCHE DANS UNE ÉPICERIE CASHER

L’homme qui a ouvert le feu, jeudi à Montrouge, est soupçonné d’être impliqué dans une nouvelle fusillade qui a éclaté vendredi 9 janvier près de la porte de Vincennes à Paris vers 13 heures, selon la préfecture de Paris. L’homme est retranché dans une supérette casher au 23, avenue de la porte de Vincennes, dans le 12e arrondissement de Paris. La PP ne nous confirme pas une éventuelle prise d’otages. On ignore dans l’immédiat si des personnes ont été blessées dans la fusillade.
La police parisienne a la quasi-certitude qu’il s’agit de l’homme qui a tué une policière à Montrouge, identifié comme un proche des frères Kouachi, eux-mêmes actuellement retranchés dans une petite entreprise de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne.
Selon un témoin présent dans une boutique voisine au moment des événements et que nous avons joint, deux personnes armées ont pénétré dans la supérette cascher, des coups de feu ont été échangés.
L’homme a été identifié comme étant Amedy Coulibaly, né en 1982, par la police, qui pense qu’il pourrait s’agir de l’homme qui avait abattu une policière, jeudi à Montrouge, au sud de Paris. Un appel à témoin a été lancé pour cet homme considéré comme « dangereux » et pour une femme prénommée Hayat Boumeddiene, qui est sa compagne, selon nos sources.

FERMETURE DE LA ZONE PORTE DE VINCENNES

La police a fermé toute la zone de la porte de Vincennes. Le rectorat de Paris a annoncé que les élèves étaient confinés dans les établissements aux alentours.
Le trafic était partiellement interrompu sur les lignes 3 (A et B) du tramway, entre les arrêts Porte de Charenton et Porte de Vincennes, et entre les arrêts Porte de Bagnolet et porte de Vincennes, « en raison de mesure de sécurité », a annoncé la RATP. Le périphérique intérieur et extérieur était coupé au niveau de la porte de Vincennes.
Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête en flagrance « sur les événements » survenus. L’enquête a été confiée à la section antiterroriste (SAT) de la PJ parisienne, à la sous-direction antiterroriste de la PJ et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Source:

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/09/fusillade-a-paris-porte-de-vincennes-le-tireur-retranche-dans-une-epicerie-casher_4552721_3224.html

Commentaires

commentaires

Etiquetté avec