LES ORIGINES AFRICAINES DE LA « SAMBA »

La samba est née dans les bidonvilles de Rio de Janeiro au début du XXème siècle. A la fin de XIXème siècle, avec l’abolition de l’esclavage, beaucoup de Noirs se sont dirigés vers Rio de Janeiro pour travailler dans les docks, comme vendeurs de rue, ou comme domestiques. La musique samba est née d’une fusion entre percussions africaines et influences portugaises et locales.

L’effet exaltant de ces nouveaux rythmes va rapidement conduire à l’avènement d’une nouvelle danse, la samba.

Le mot Samba pourrait provenir de plusieurs origines. Une des plus probables viendrait du mot angolais « semba », qui veut dire « umbigada » (invitation à une danse où l’on se frottait nombril contre nombril).
En Bantou, le terme « semba » ou « mesemba » possède plusieurs significations : « prier », « invoquer », « plainte », tout comme le Blues, ce qui aide à comprendre pourquoi la samba était, à la base, une cérémonie religieuse chez les noirs. Ce terme pourrait également signifier « danser avec gaité », interprétation qui s’applique tout à fait à cette danse. En umbundu, samba se traduit par « être animé, excité ».

L’importance de la communauté noire au Brésil, et plus particulièrement à Salvador de Bahía, est à la base de ce nouveau rythme musical qui va se développer à partir du début du 20ème siècle. La Samba arrive à Rio à cette époque avec les immigrants provenant de l’état de Bahía.

C’est en 1917 qu’est enregistrée la première Samba. Elle s’intitule « Pelo Telefone » et ses interprètes sont Donga et Mauro Almeida. Elle devient vite un succès et permet à la Samba de sortir de la classification qu’on lui attribuait, c’est à dire une musique populaire des noirs brésiliens. On ne connait pas les compositeurs de cette Samba mais on peut penser que c’est une création collective à laquelle ont participé Pixinguinha et João da Bahiana.

L’une des variantes les plus connues de la Samba est la Bossa Nova. Ce genre est créé par des musiciens blancs et devient populaire dans les années 1950 avec João Gilberto et Tom Jobim.

Aujourd’hui, la Samba reste un des styles musicaux les plus populaires du Brésil, même si l’apparition de nouveaux chanteurs et musiciens se fait beaucoup plus rare. Mais la Samba restera de toute façon l’âme du Carnaval de Río et de toutes les autres fêtes qui ont lieux à la même époque partout au Brésil et chez ses voisins d’Amérique du Sud.

Sources :
http://www.danceconnexion.com/fr/danse/s-30-danse-bresilienne/272-samba/
http://danse-afro.over-blog.com/pages/Un_peu_dhistoire-5695897.html

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire