[SOCIÉTÉ] LES TWEETS NEGROPHOBES DES ALGERIENS

Le match Burkina Faso – Algérie comptant pour les éliminatoires de 2014 au Brésil ne restera pas dans la mémoire collective comme un spectacle technique de qualité. Bien au contraire, les amoureux du ballon rond ont eu droit à une prestation moyenne dominée par les burkinabés qui n’avait rien à perdre face aux algériens qui ont fait de la participation au mondial de Brésil 2014, une priorité.

Un autre match d’une piètre qualité avait lieu sur Twitter, le site de micro-blogging. De cette opposition entre burkinabés et algériens en ressort des propos racistes qui choquent. Le public algérien inquiet de la grande motivation de la sélection burkinabé s’est laissé aller en qualifiant les vaillants burkinabé de « singes ». Ne supportant pas la domination des hommes venus du pays des hommes intègres, les twittos algériens ont fait preuve de blagues vaseuses concernant les « Nègres » ou la « promesse d’un plat de poulet » en cas de victoire.

Le match

Dominée par une équipe Burkinabé qui a toujours mené au score avec un talentueux Petroipa qui inscrire un premier but à la 47eme minutes. De retour des vestiaires, la sélection algérienne se montre plus entreprenants. Une logique qui a payé cinq minutes seulement après avec le but de Feghouli (50’). Après plusieurs occasions ratées par les algériens. Kone, le burkinabé ne fait pas de cadeau et double la marque à la 65’. La joie des Etalons ne fut pas longue puisque 4 minutes plus tard, le défenseur Medjani égalise (69’). Les choses sont restées ainsi, avec une multitude d’actions non dangereuses de part et d’autre jusqu’à cette 85’ lorsque l’arbitre siffle un penalty pour une main de Belkalem, alors que le joueur tenait ses mains derrière son dos. Bance l’exécute et le marque cette fois-ci. Les 7 minutes de temps additionnel de l’arbitre n’ont pas suffi aux Verts pour égaliser une troisième fois. Le match s’est terminé sur ce score de 3-2. La manche retour est prévue le 19 novembre prochain au stade de Blida.

Un autre match sur Twitter

La colère et la frustration des supporters algériens a laissé hier aux amoureux du football un goût amère. Le racisme primaire dont on fait preuve ces internautes ne saurait être toléré dans un monde globalisé ou l’Afrique reste cinquième roue du carrosse doit s’unir et faire bloc face aux enjeux économiques, sociales et politiques.

Voici une copie de ce qui s’est dit sur Twitter:

Twitter-racisme-algérien

Source: Roger Musandji pour Oeil d’Afrique

Commentaires

commentaires

fsb_show_social:
0
post_views_count:
86
Etiquetté avec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *