[SOCIÉTÉ] LA FRANCE PARMIS LES PAYS PLUS RACISTES DU MONDE AVEC L’ALGERIE

Deux chercheurs suédois ont mené une enquête pour mesurer le niveau de tolérance raciale de 80 pays dans le monde, en demandant aux habitants si cela les ennuierait qu’une personne d’une autre « race » ne devienne leur voisine. Max Fischer, journaliste au « Washington Post », en a tiré une cartographie. Résultat : la France est l’un des pays les moins tolérants d’Europe.

 

Capture d’écran / Cartographie – Max Fischer / Washington Post

 

Le sondage effectué  par deux chercheurs suédois cherchait à mesurer « l’opinion mondiale ». L’une des questions posées à l’échantillon visait à connaître le type de personnes que les sondés ne voudraient pas avoir comme voisins. Certains ont choisi « une personne d’une autre race ».

Un journaliste du Washington Post, Max Fischer, a compilé toutes les données qu’il a recueillies, et en a tiré une cartographie. Plus les pays sont rouge et foncés, plus le nombre de personnes ayant répondu qu’elles n’aimeraient pas avoir de voisins d’une autre « race » [au sens anglo-saxon du terme] est élevé.

Les anglo-saxons et sud-américains sont les moins racistes

Les pays anglo-saxons et latino-américains seraient donc les plus tolérants : la plupart des gens interrogés étaient plus susceptibles d’accepter un voisin d’une autre race. Le Venezuela et la République dominicaine font cependant exception. Les pays scandinaves ont également obtenu des résultats élevés.

L’Inde, la Jordanie, le Bangladesh et Hong Kong sont de loin les moins tolérants. Dans ces pays, plus de 40% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles ne voudraient pas d’un voisin d’une race différente (43,5% des Indiens, 51,4% des Jordaniens, 71,8% des habitants de Hong Kong et 71,7% des Bangladais).

La France, un des pays les plus racistes d’Europe

En Europe, les disparités sont grandes : selon l’étude, la France serait donc l’un des pays les moins tolérants du continent, avec 22,7% des personnes interrogées déclarant qu’elles ne voudraient pas d’un voisin d’une autre race. Les anciens États soviétiques seraient au contraire les plus tolérants d’Europe.

Au Moyen-Orient, les niveaux de tolérance sont plutôt bas, notamment en Egypte et en Arabie saoudite – qui recueillent souvent les migrants économiques des pays voisins les plus pauvres.

Loin des idées reçues : la Corée du Sud et le Pakistan

En Corée du Sud, bien que le pays soit riche et ethniquement homogène, plus d’un Sud-Coréen sur trois a déclaré qu’il ne voulait pas d’un voisin d’une race différente. Cela pourrait être lié à l’afflux de voisins d’Asie du Sud-Est et aux tensions de longue date du pays avec le Japon.

Le Pakistan, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, serait très tolérant. Malgré les violences sectaires, de faibles indices de développement économique et humain, et son emplacement dans la région la moins tolérante du monde, seulement 6,5% des Pakistanais interrogés se sont opposés à l’idée d’avoir un voisin d’une race différente.

Commentaires

commentaires

fsb_show_social:
0
Etiquetté avec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *