LE GRAND PAS DU KIZOMBA

Le kizomba est un style de musique et de danse originaire de l’Angola, qui est devenu populaire en Europe.

Il s’est d’abord répandu dans les pays lusophones puis dans les pays européens et ensuite dans des pays non-européens (États-Unis, …).
C’est un dérivé du semba, lui-même dérivé du terme Zemba, un ancêtre de la samba brésilienne, avec de très fortes influences de Zouk, après que Kassav’ ait donné un concert à Luanda en 1985.

Par ailleurs, le terme kizomba désigne également une danse angolaise, pratiquée sur la musique Kizomba. Le genre musical Kizomba se décline lui-même en plusieurs sous-catégories (Kizomba au sens strict, Semba, Cabo love, tarrachinha…). La danse se décline à peu près sur le même modèle que le genre musical.

Le kizomba, en tant que musique et danse, a commencé à pénétrer l’Europe (en commençant par le Portugal) ces dernières années. Toutefois, le style de danse pratiqué est quelquefois très éloigné du style angolais, notamment en Semba. Ce phénomène s’explique par le fait qu’une partie significative des pratiquants européens a des antécédents de Salsa ou d’autres danses latines aux sonorités et gestuelles différentes.

La danse Kizomba (au sens strict) se caractérise par sa langueur et sa sensualité.
Descendant du Semba, le kizomba est appelée à tort le « tango africain » (le tango congolais étant le tango africain d’origine).

Le tronc demeure fixe et néanmoins souple, tandis que le bas du corps est beaucoup plus énergique. En règle générale, l’espace dans lequel se meut le couple est réduit à son strict minimum et les mouvements, bien qu’élaborés, sont économisés. En revanche, le style Semba, correspondant à la musique Semba, autorise et se caractérise par des déplacements plus rapides et plus énergiques, le tout dans un style festif.

Bien que nés en Angola, le genre musical Kizomba, et la danse qui l’accompagne se sont développés dans l’ensemble des pays d’Afrique lusophones ( Cap-vert, Guinée-Bissau, Mozambique, Sao Tomé, etc.). Cela a engendré la naissance de styles très caractéristiques de certaines zones géographiques, tant en ce qui concerne la musique que la danse.
Pour ce qui concerne la danse Kizomba il existe trois styles : un style angolais, un style capverdien et un style portugais.

Le Kizomba de Roda est une variante inspirée de la rueda de casino.
Nous allons vous proposer quelques artistes devenus incontournables. Ainsi pour ceux qui ne connaissent pas encore le Kizomba, vous connaîtrez les raisons qui ont poussés vos amis au cours de danse!

Kizomba angolais:
Gama avec son titre « Tentacao » et sa voix aussi suave que ses paroles, a conquis les pistes!

Anselmo Ralph, artiste qui varie entre le Kizomba et un Hip- Hop angolisé.

Don Kikas est l’un des pionniers de la nouvelle génération du Kizomba récompensé en 2007 meilleur artiste angolais.

Nous avons aussi Paulo Flores, Irmãos Verdades, Manu Zimmer, Bigu Ferreira, Heavy H. Nous ne pouvions clôturer cette suggestion d’artistes car il y en a tous les jours de nouveaux, sans le plaisir de vous livrer ce remix de DJ Jesus « Homem casado » qui, il y a maintenant trois ans, a fait pivoter plusieurs semelles.

Kizomba cap- verdien:

L’artiste lusophone qui a  écoulé le plus de disques, Gil Semedo.

Nelson Freitas très connu aux États-Unis puisqu’il chante en créole et en anglais

Mika Mendès, Né en France (Nice) fils d’un grand artiste cap-verdien Boy gé Mendes, il débute sa carrière en 2001 et est devenu incontournable

Puis Suzanna Lubrano, Tó Semedo, Mika Mendes, Beto Dias, Paulo Tavares, Loony Johnson, Eddu, Ricky Boy, Djodje, Marcia, Gylito, Kido Semedo, Nhelas, Roger, Alcides&Vanir, Rome, Juceila Cardoso, Denis Graça, Manu Zi.

 

Ecrit par Alisson Leslie Da Cruz

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire