[CULTURE] 16 OCTOBRE 1968 : LE SALUT DU BLACK POWER AUX JO DE MEXICO

16 OCTOBRE 1968 : LE SALUT DU BLACK POWER AUX JO DE MEXICO

Le 16 octobre 1968 aux JO de Mexico, après la finale du 200 mètres, Tommie Smith qui vient de remporter la course et John Carlos, troisième de l’épreuve s’approchent du podium pour recevoir leur médaille. Pour symboliser la pauvreté des populations noires, les deux athlètes retirent leurs chaussures blanches et marchent en chaussettes noires sur la pelouse. À leur cou, ils portent un foulard et un collier qui représentent des symboles du lynchage des noirs

Après avoir reçu leurs médailles, les deux athlètes afro-américains lèvent leur poing ganté de noir et baissent la tête au moment où retentit l’hymne américain. Ce geste symbolique dénonce la discrimination raciale des noirs-américains aux États-Unis et affiche le soutien au parti politique des Black Panthers.

Tommie Smith explique son geste « Quand je gagne, je suis Américain, pas Noir-Américain. Mais si je fais quelque chose de mal, ils vont dire que je suis un Négro. Nous sommes Noirs et nous sommes fiers de l’être. L’Amérique Noire comprendra ce que nous avons fait ce soir […] Nous ne sommes pas les braves garçons, ni de braves animaux que l’on récompense avec des cacahuètes. Si les gens ne s’intéressent pas à ce que les Noirs pensent en temps normal, qu’ils ne viennent pas voir les Noirs courir en public… […] L’Amérique blanche ne nous reconnaît que comme champions…»

Suite à ce geste, Tommie Smith et John Carlos seront déchus de leur titre acquis ce jour-là et exclus à vie des Jeux Olympiques.

Pour revoir ce moment historique en vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=0biCuBy4yVg

NegroNews

Commentaires

commentaires

skyali_slider:
2896
skyali_spotlight:
2896
skyali_video:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *