DEUX MORTS DANS DES ÉCHAUFFOURÉES AU SÉNÉGAL

Ce mardi 15 mai 2018, les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb) manifestaient contre le retard du paiement des bourses quand des échauffourées ont éclaté entre eux et les forces de l’ordre. Dans la foulée, les forces de l’ordre ont eu à faire usage de balles réelles. L’une des balles a été reçue par un étudiant inscrit en 2e année en Lettres section française, du nom de Fallou Sène qui a rendu l’âme.

On dénombre également une vingtaine de blessés dont dix-huit du côté des forces de sécurité qui ont été évacués à l’hôpital régional de Saint-Louis pour leur prise en charge médicale.

Quelques instants après selon le quotidien ‘’Sénégo’’ un autre étudiant atteint d’une balle et qui a été admis en urgence en réanimation a aussi succombé. Ce qui ramène à deux le nombre de morts.

Depuis les réactions fusent de partout. De l’opposition à la mouvance en passant par la société civile la mort des deux étudiants a été fermement condamnée.

D’après le gouvernement sénégalais, ces incidents ont pour cause la mise en place de nouvelles procédures de gestion électronique, sur l’étendue du territoire national, des bourses d’études allouées aux étudiants sénégalais et à ce jour, plusieurs centaines d’étudiants n’ont pu disposer des cartes bancaires requises pour percevoir leurs bourses.
L’opposition a appelé à des rassemblements populaire en témoigne ce communiqué parvenu à la rédaction de ‘’Sénégo’’ .

Le Pds, appelle les partis de l’opposition, les organisations de la société civile, les syndicats et tous les démocrates à tenir immédiatement et partout de grands rassemblements populaires contre ce régime aveugle et sourd aux revendications, régime qui en est, à présent, à tuer pour se maintenir au pouvoir alors qu’il est discrédité et haï par les populations.

Le chef de l’état de son côté a instruit le Gouvernement pour que les responsabilités soient situées. Le procureur de la république a diligenté l’ouverture d’une information judiciaire à cette fin.

Dah Minwicodji

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook