19 MAI 1925 : NAISSANCE DE MALCOLM X

Malcolm Little devenu Malcolm X, est né le 19 mai 1925 à Omaha. Son père Earl était pasteur de l’Église baptiste et militant de la Universal Negro Improvement Association, fondée par Marcus Garvey (pasteur d’origine jamaïcaine et qui préconisait le retour des Noirs d’Amérique vers l’Afrique). Sa mère Louise était d’origine antillaise et avait la peau très blanche. En effet, sa mère avait été violée par un blanc et elle détestait son teint blanc.

Les parents de Malcolm X

Malcolm X était le quatrième d’une grande famille composait de 8 enfants. Parmi ses frères et ses sœurs, Malcolm X est celui qui a le teint le plus clair, des cheveux crépus roux et il a des taches de rousseur.

Malcolm X, enfant

Malcolm X a connu une enfance difficile, son père est assassiné par une organisation proche du Ku klux Klan dans des conditions épouvantables (il fut poussé sous un tramway, son corps fut coupé en deux). Sa mère, extrêmement marquée par la mort brutale de son mari, fait une dépression nerveuse quelques années plus tard, en 1939, et est internée dans un hôpital psychiatrique. Les services sociaux vont briser le foyer familial, les huit enfants sont séparés et envoyés dans différents foyers d’accueil et orphelinats.
Malcolm est alors envoyé chez des amis de la famille, pour finalement atterrir à 13 ans dans une maison de détention où l’on envoyait les « mauvais garçons » dans le Michigan, ce centre n’étant qu’une étape vers la maison de redressement. Malcolm habite alors chez une femme blanche qui prendra en charge son éducation.

Il se révèle être un bon étudiant au lycée, mais perd son intérêt pour les études quand un de ses professeurs préférés lui dit que ses ambitions de devenir avocat sont « irréalistes pour un nègre ». Il fait l’école buissonnière et passe quelques temps chez sa demi-soeur Ella à Boston où il effectue quelques petits boulots (cireur de chaussures, laveur d’assiettes…), puis déménage pour Harlem où il commence à commettre de petits délits.
À Harlem, il gagne sa vie en fréquentant les dealers et macros du coin. De 1942 à 1946, Malcolm X est au centre de nombreux trafics (drogue, prostitution, paris clandestins…). Il repart pour Boston où lui et son compère « Shorty » Jarvis sont arrêtés pour cambriolage avec effraction et port d’armes illégal. La sentence est de huit à dix années de prison.


Malcolm X est incarcéré à la prison de Norfolk, il reçoit des visites de ses frères et soeurs, récemment convertit à l’Islam. Malcolm X  entend parler pour la première fois des Black Muslims et de leur leader Elijah Muhammad. En prison, Malcolm apprend à connaître sa négritude, il lit un maximum de livres, recopie le dictionnaire de A à Z, apprend l’histoire de l’Afrique et de l’esclavage, et cesse de se défriser les cheveux, ce défrisage qui le faisait ressembler au diable blanc.
A sa sortie de prison en 1952 (après six années de prison au lieu des huit à dix initialement prévues) il rencontre Muhammad, se débarrasse de son ancien nom « Little » qu’il considère comme un nom d’esclave, le remplace par « X » qui correspond au nom africain perdu des noirs d’Amérique et devient « ministre » et porte parole de la « Nation de l’Islam. »

En 1953, on parle de Malcolm X en tant que Ministre adjoint de la mosquée de Détroit. il devient pasteur du Temple Numéro Douze de Philadelphie puis du Temple Numéro Sept de New York; il commence alors ses prêches dans les rues de Harlem où il avait par le passé séjourné en tant que gangster.

Il n’a alors de cesse à recruter de nouveaux fidèles musulmans, à la sortie des églises chrétiennes. Malcolm sait que sa renommée devient une cause de jalousie considérable à Nation of Islam, et s’efforce de ne pas l’alimenter lors de ses apparitions en public. Mais il apparaît cependant bientôt comme le deuxième meneur le plus influent de Nation of Islam, après Elijah Muhammad lui-même. Malcolm rencontre la sœur Betty X, en 1956,il l’épousera, ils auront 6 filles.

Malcolm X, sa femme et ses 6 enfants

Malcolm X joue un rôle important dans la conversion du boxeur Cassius Clay, qui rejoint officiellement Nation of Islam en 1964, change d’abord son nom pour celui de Cassius X, en l’honneur de Malcolm, puis prend celui de Muhammad Ali sur le conseil de Elijah Muhammad.

Malcolm X et Muhammed Ali

Au début des années 60, la nation d’Islam compte plus de cent Temples, elle est présente dans tous les États d’Amérique, et Malcolm est pour beaucoup dans cette réussite. Mais des jalousies se font sentir au sein de la nation à l’égard de Malcolm. Betty s’inquiète quant à leur situation financière, elle veut mettre de l’argent de côté, mais Malcolm ne veut pas paraître comme tirant un profit personnel de l’argent de la nation d’Islam. Il convint Betty que s’il devait disparaître, la nation s’occuperait d’elle et des filles, il se rendit plus tard compte que cela aurait été une erreur. Dès 1962, Malcolm n’était même plus cité dans le journal de la nation d’Islam qu’il avait pourtant créé.

Des rumeurs concernant Elijah Muhammad selon laquelle il serait le père de plusieurs enfants illégitimes dont les mères se seraient vues exclues de la NOI, apparaissent aux yeux de Malcolm comme véridiques, bien qu’ayant du mal à le croire. Il apprend aussi de la bouche d’autres musulmans exclus qu’Elijah Muhammad tenait, en privé, des propos contre Malcolm.

Le second sujet de divergence porte sur la politique : Malcolm X est intéressé par le mouvement pour les droits civiques des Noirs tels qu’il se développe depuis 1955. Si l’idéologie officielle du mouvement est opposée au nationalisme noir, et revendique simplement un statut d’ « américain normal » pour les Noirs, X considère qu’il doit y avoir une présence des nationalistes noirs et des black muslims dans ce qui apparaît alors comme le premier grand mouvement de masse noir de l’histoire des États-Unis.

En novembre 1963, après l’assassinat du président Kennedy, Malcolm déclare que la violence que Kennedy n’avait pas pu arrêter se retournait contre lui « qui sème le vent récolte la tempête » c’est-à-dire « puisque la société américaine et son président ont opté pour la violence, il n’est pas étonnant que celle-ci fasse effet boomerang ». Le 8 mars 1964, il annonce officiellement qu’il quitte
Malcolm se rend vite compte qu’un piège s’est refermé sur lui. Le réconfort de Betty l’aide à surmonter cette épreuve, mais Malcolm est abattu par cette trahison. Il est désormais indésirable au sein de la nation d’Islam. Un proche de Malcolm fut chargé de piéger sa voiture, mais ce dernier trop fidèle ne le put. Il en fit part à Malcolm, désormais la NOI représentait le plus grand danger pour Malcolm. Il décide de rompre totalement les liens avec la Nation. Mais il ne peut supporter l’inactivité, il a la lutte dans le sang, il vient du ghetto, et sa vie est consacrée à sortir les Noirs de la misère. Il crée alors sa propre organisation. Une organisation regroupant des Noirs de toutes religions, il accepte de s’associer à d’autres leaders, et désormais il accepte l’aide extérieure des Blancs. Il fonde alors une nouvelle Mosquée à New York. Les buts de cette nouvelle organisation sont : « éliminer l’oppression politique, l’exploitation économique et la dégradation sociale dont vingt-deux millions d’Afro-américains sont victimes ».

La tension entre Malik El-Shabazz et Nation of Islam ne cesse alors de croître. Au début de l’année 65, Malcolm X est prié de quitter le territoire français, où il devait participer à un meeting d’étudiants africains. Il rentre alors à New York le 13 février. Dans le nuit du 14, un incendie d’origine criminelle ravage sa maison, lui, Betty (enceinte) et les 4 filles s’en sortiront indemnes. Malcolm accuse la NOI, de vouloir sa mort et celle de sa famille.

Le dimanche 21 février 1965, Malcolm X prononce un discours dans le quartier de Harlem, à New York, devant un auditoire de quatre cents personnes, dont son épouse et ses enfants. Le discours commence à peine lorsqu’une dispute éclate dans la foule, un homme en accuse un autre d’avoir les mains dans ses poches. Malcolm X, au micro, les appelle au calme lorsqu’un membre des Black Muslims s’avance vers lui avec un fusil à canon scié ; touché au ventre, Malcolm X tombe en arrière, tandis que deux autres personnes lui tirent 21 fois dessus avec des revolvers. Malcolm X est emmené à l’hôpital le plus proche. Le temps de le transporter vers un second hôpital lui est fatal. L’identité des commanditaires reste inconnue, bien que les soupçons se portent principalement sur Nation of Islam, infiltrée par plusieurs agents du FBI lorsqu’ils ont appris l’existence d’un projet d’assassinat de Malcolm X.

Du 23 au 26 février, le corps de Malcolm X fut exposé. De nombreux hommes et femmes de toutes origines et religions vinrent lui rendre un dernier hommage.

NegroNews avec Wikipédia et Cultivo

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook