• Accueil
  • >
  • CULTURE
  • >
  • 15 OCTOBRE 1966 : HUEY P. NEWTON ET BOBBY SEALE FONDENT « LE BLACK PANTHER PARTY »

15 OCTOBRE 1966 : HUEY P. NEWTON ET BOBBY SEALE FONDENT « LE BLACK PANTHER PARTY »

15 OCTOBRE 1966 : HUEY P. NEWTON ET BOBBY SEALE FONDENT LE BLACK PANTHER PARTY

Le Black Panther Party (à l’origine le Black Panther Party for Self-Defense) est un mouvement révolutionnaire afro-américain formé en Californie en 1966 par Bobby Seale et Huey P. Newton. Il a atteint une échelle nationale avant de s’effondrer à cause de tensions internes et des actions menées par l’État, en particulier par le FBI (arrestations et agitation de factions rivales via des infiltrés).

Le message du Black Panther Party aura surtout un message marxiste, (Politiquement, le marxisme repose sur la participation au mouvement réel de la lutte des classes, afin d’arriver à une société sans classes en tant qu’alternative au capitalisme Karl Marx considérait que « l’émancipation des travailleurs doit être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes »)

Huey P.Newton s’inspirera des théoriciens tels que Frantz Fanon, Mao Zedong ou des sources plus classiques du nationalisme noir (Malcolm X) ou anticolonialiste. La ligne adoptée par le parti et prônée par Huey Newton aura comme élément essentiel le principe d’auto-défense de la population noire contre l’oppression policière.

ORIGINE DU NOM ET DU SYMBOLE ?

L’emblème et le nom de l’organisation s’inspirent directement de la Lowndes Count Freedom Organization, un parti né dans le sillage de la Marche de Selma de 1965, organisée par une coalition d’organisation luttant pour les droits civiques. Lors de leur passage dans le comté de Lowndes (Alabama), composé à une écrasante majorité de Noirs mais dirigé par des démocrates blancs, les membres du Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC), parmi lesquels Stokely Carmichael, entreprennent de créer un parti dont la vocation est de représenter les intérêts des Noirs.
La loi de l’Alabama obligeait tous les partis à présenter une identification visuelle pour les votants analphabètes. Un concepteur d’Atlanta, contacté par Courtland Cox, présente d’abord un pigeon mais les acteurs du SNCC refusent cet emblème jugé trop doux. La deuxième proposition est une panthère noire, la mascotte du Clark College d’Atlanta. L’adoption de ce symbole, correspondait parfaitement au développement de l’usage du slogan « Black Power » Le positionnement vis-à-vis de la violence est l’un des points de discorde dans les associations noires. La violence dont les associations sont régulièrement victimes lors de leurs actions dans le Sud du pays amène progressivement les militants des associations noires, à rompre avec la doctrine non violente de Martin Luther King. Dans l’esprit de John Hullet, un des leaders du SNCC, la panthère noire est « un animal sauvage qui, si on l’attaque, ne reculera pas. Cela voulait dire que nous riposterions si nous le devions ».

Ce symbole et le nom de « Black Panther » sont rapidement repris par d’autres mouvements noirs activistes.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook