• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • ‎[SPORT] YANN M’VILA VA FAIRE APPEL DE SA SUSPENSION

‎[SPORT] YANN M’VILA VA FAIRE APPEL DE SA SUSPENSION

La décision n’est pas officiellement prise mais elle ne fait presque plus de doute. Yann M’Vila, suspendu sous le maillot bleu jusqu’en juin 2014, à la suite de la virée nocturne avant un match de l’équipe de France Espoirs, va faire appel de sa sanction comme il en a le droit.

Le Rennais, 22 ans, ne conteste pas le bien-fondé d’une punition et a manifestement pris conscience de l’énormité de sa faute professionnelle. Mais il a été franchement sonné en apprenant le verdict de la commission de discipline. Il s’attendait, certes, à une suspension mais pas aussi longue (vingt mois).

Du côté de ses amis, beaucoup ont l’impression que la Fédération française de football (FFF) a voulu s’acheter une morale après les faibles sanctions infligées aux principaux acteurs de la mutinerie de Knysna en 2010 : cinq matchs de suspension pour Patrice Evra, alors capitaine, trois pour Franck Ribéry et un pour Jérémy Toulalan. La sensation qu’en deux ans, la FFF est passée d’une franche légèreté à une sévérité beaucoup trop grande existe chez les proches du Rennais, qui ne veulent pas voir Yann M’Vila payer, à l’excès, une faute qu’il ne conteste pas.

En fin de semaine, M’Vila et ses représentants ont soupesé le pour et le contre d’un éventuel appel. En refusant le verdict, M’Vila allait-il abaisser encore plus une cote de popularité en chute libre? Allait-il être soutenu par les joueurs français ?

La première réaction de Bixente Lizarazu lui a fait du bien au moral. « C’est disproportionné par rapport à Knysna, a estimé l’ex-international français. En Afrique du Sud, ça valait le double. Or ça reste le plus grand fiasco de l’histoire du foot français. »

Le soutien de Franck Ribéry l’a encore plus touché. « Je trouve que cette sanction est sévère, a lâché le Munichois. C’est d’autant plus difficile qu’il traversait déjà une période compliquée. Ce n’est pas la meilleure façon d’aider un joueur à revenir à son meilleur niveau. Il est certain qu’il méritait une sanction, mais plutôt une amende. Le suspendre jusqu’en 2014, c’est franchement exagéré. »

Selon les textes en vigueur, Yann M’Vila a un délai de dix jours à dater de l’annonce de sa sanction pour faire officiellement appel. Il sait qu’il n’a, de toute façon, pas grand-chose à perdre.

Source : leparisien.fr

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook