• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • ‎[SPORT] ANTHONY OBAME, ACCUEILLI EN HÉROS AU GABON !

‎[SPORT] ANTHONY OBAME, ACCUEILLI EN HÉROS AU GABON !

Le vice-champion olympique de taekwondo, le Gabonais, Anthony Obame, a regagné la capitale gabonaise mercredi 15 août, où il a été accueilli par une foule importante, visiblement fière et émue de lui rendre les hommages dus à son rang de médaillé d’argent au Taekwando lors des jeux olympiques (JO) de Londres 2012.

Pour ce retour de l’enfant prodigue sur les terres de ses ancêtres, le peuple gabonais s’était mobilisé à l’aéroport international Léon-Mba de Libreville. Arborant des banderoles, des tee-shirts à l’effigie de ce jeune athlète de 23 ans, qui a inscrit le nom du Gabon en lettres d’or dans anales de l’olympisme, le public n’a cessé de donner de la voix pour meubler l’attente d’Anthony Obame, mais surtout pour magnifier l’action de ce garçon qui a permis à son pays de figurer parmi les pays titrés lors des Jeux Olympiques de Londres 2012.

Certains membres du gouvernement gabonais avaient aussi effectué le déplacement pour fêter la victoire de celui qui a inscrit le Gabon à la 68e place sur les 225 nations qui prenaient part à ces JO 2012.

D’entrée de jeu, c’est le président du Comité national olympique du Gabon (CNOG), Léon Louis Folquet, qui s’est hissé sur la tribune pour présenter une nouvelle fois la délégation gabonaise à ces jeux de Londres. On retient donc que le Gabon a envoyé en tout vingt quatre sportifs en Grande Bretagne dont 6 athlètes et 18 footballeurs, hormis leur encadrement respectif. En terme de palmarès, Ruddy Nzang Milama, la sprinteuse gabonaise, championne d’Afrique, est parvenue jusqu’aux demi-finales du 100 mètres face à de redoutables Américaines et Jamaïcaines. Quant à Wilfried Bigangoye, l’autre sprinteur, il n’a pas pu dépasser le stade des séries éliminatoires, tout comme les boxeurs Braexir Lemboumba et Yannick Mitoumba Mbemy. Audrey Koumba au judo a chuté à son second combat, face à la championne d’Europe en titre tout de même.

Anthony Obame est enfin arrivé, les mains tenues par le représentant du président de la République gabonaise, Laure Olga Gondjout, et du ministre de la Jeunesse et des Sport Séraphin Moundounga, qui l’ont présenté au public.

En rappelant ce 11 août 2012, jour mémorable où il a fait jeu égal avec l’italien Carlo Molfetta, le ministre de la Jeunesse et des Sports a précisé dans son discours que cette médaille d’Anthony Obame est la seule africaine dans cette discipline sportive à ces JO, mais surtout la toute première médaille gabonaise aux jeux olympiques depuis la première participation du pays en 1972.

Dans ce contexte, saluant l’implication du président de la République Ali Bongo Ondimba, Séraphin Moundounga a annoncé que le sport sera renforcé dans les établissements scolaires du pays puis est revenu sur les valeurs fondamentales qu’il peut conférer aux hommes. Enfin, le ministre a fait un rapide historique des Jeux olympiques.

Pour sa part Anthony Obame, mesuré, modeste et sympathique, a longuement remercié le peuple gabonais qui lui a témoigné sa gratitude en lui envoyant de nombreux messages de félicitation. «Dans les dernières secondes, j’étais déjà en train de fêter. Ce sont des erreurs de jeunesse et je m’en servirais pour l’avenir», a dit le jeune Obame qui était accompagné de ses parents.

Source : gabonreview

 

[ad#ad-adsente-texte-1]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook