• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • ‎[SOCIÉTÉ] UNE LOI EN PROJET POSSIBLEMENT DISCRIMINATOIRE POUR LES AFRO-DESCENDANTS DU NICARAGUA

‎[SOCIÉTÉ] UNE LOI EN PROJET POSSIBLEMENT DISCRIMINATOIRE POUR LES AFRO-DESCENDANTS DU NICARAGUA

La rectrice de l’Université des Régions Autonomes de la Côte Caraïbe du Nicaragua (Uraccan), Alta Hooker Blanford a questionné les réformes à la Loi d’Autonomie et la promotion d’une Loi des Territoires encouragée à l’Assemblée Nationale par le pouvoir actuel du Frente Sandinista (FSLN) et leur allié Yatama, du député indigène Brooklyn Rivera Bryan.

“Je sens vraiment que de réformer la Loi d’Autonomie sans ne serait-ce que savoir jusqu’où on peut l’amener peut-être compliqué. Imaginez-vous que nous n’avons pas été capables de régionaliser la Santé et l’Éducation et nous allons vers la réforme. Quand on pose la question de savoir pour quelle raison ils veulent réformer la loi, ils répondent que c’est parce qu’il y a trop de vides, mais ils ne disent jamais lesquels, et ce n’est pas correct”, critique Hooker.

La rectrice de l’Uraccan se dit préoccupée par le fait que Rivera introduise, sans consulter les six ethnies qui peuplent la Caraïbe, un projet de Loi des Territoires au secrétariat de l’Assemblée Nationale qui dit que les communautés indigènes se gouverneront selon leurs droits et leurs coutumes consuétudinaires.

‘ »Mais sur les territoires indigènes vivent également des afrodescendants et des métisses, appliquer une loi à une culture différente à celle que l’on veut que réponde à la loi c’est enlever des droits à l’autre population qui vit sur ce territoire », critique Hooker.

L’universitaire de l’Uraccan propuse aux gouvernants et aux alliés de mener des consultations nécessaires pour qu’aucun peuple ne soit affecté.

“Car sinon, cette loi (des territoires) viendra apporter des changements à la Loi d’Autonomie ; dans cette même proposition introduite le 30 novembre 2012, on lit que si elle était adoptée, elle abrogerait tout ce qui a à voir avec elle, ils considèrent qu’elle est spéciale”, se lamente celle qui est également l’ancienne présidente du parlement du Conseil Régional Autonome Atlantique Nord (RAAN), et ancienne présidente de Ética y Transparencia.

Hooker a prévenu que si les députés du FSLN et leurs alliés approuvent la Loi des Territoires de Brooklyn Rivera, celle-ci pourrait même abolir la Loi d’Autonomie.

Source : Guyzo du camer

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook