• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • ‎[SOCIÉTÉ] MODE AFRICAINE : LE BUZZ D’UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR SUR LA SCÈNE MONDIALE

‎[SOCIÉTÉ] MODE AFRICAINE : LE BUZZ D’UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR SUR LA SCÈNE MONDIALE

L‘année 2011 a apporté une réémergence des motifs, estampes et textiles africains sur la scène mondiale. Les maisons de mode et les stylistes tels que Burberry, Vivian Westwood ou même Louis Vuitton produisent des collections clairement influencées par les cultures et paysages africains.

La Première Dame américaine, Michelle Obama, a été repérée et photographiée à de nombreuses reprises avec des tenues présentant des motifs d’influence africaine du styliste nigérian Duro Olowu. Les magazines de mode occidentaux ont pris acte de la frénésie ambiante autour des influences africaines dans le secteur de la mode. Dans son édition spéciale « Best Dressed : Vogue’s Rising Style Stars of 2011 », l’influent magazine Vogue (édition américaine) a mis à la Une non pas une, mais deux femmes africaines connues pour leurs styles d’inspiration africaine : l’éthiopienne Julia Sarr-Jamois, rédactrice de mode chez Wonderland Magazine et la nigériane Oroma Elewa, rédactrice en chef de Pop Africana Magazine.

Les entrepreneurs de mode africains basés en Afrique présentent et vendent leurs marques via les expositions régionales et continentales. Rien qu’en 2011, seize grands événements à travers l’Afrique ont mis à disposition des concepteurs et entrepreneurs basés en Afrique, des plateformes pour mettre en valeur leurs créations. Parmi les pays organisateurs d’événements, on retrouve l’Afrique du Sud, l’Angola, le Mozambique et le Zimbabwe et le Nigéria.

En plus du buzz sur le continent, la mode et les stylistes d’inspiration africaine ont produit une grande excitation à New York, considérée comme l’une des capitales mondiales de la mode. Arise Magazine, une formidable publication sur la mode et la beauté africaine fondée au Nigeria, s’est associé avec la Fashion Week d’IMG Mercedes Benz New York pour accueillir l’African Fashion Week.

Indego Africa a été complimentée pour l’établissement de son partenariat novateur entre les artisans concepteurs de textiles et d’accessoires au Rwanda, et la marque américaine Nicole Miller. Contrairement à des initiatives passées de mode éthique impliquant les femmes africaines, « Indego Africa, une entreprise sociale à but non lucratif, met en relation des coopératives à but lucratif de femmes artisanes au Rwanda avec des marchés d’exportation pour leurs produits et offre une formation pour les aider à gérer leurs entreprises de manière plus efficace », précise leur site internet. Avec ce modèle de collaboration créé par Indego Africa, les femmes rwandaises sont des partenaires à parts égales dans une joint-venture à but lucratif.

De même, ASOS.com, le plus grand détaillant d’achats en ligne au Royaume-Uni, a collaboré avec la styliste française, Jessica Ogden, en 2011 pour créer une collection Made in Africa. Cette collection est exclusivement conçue, réalisée et achetée par des groupes communautaires artisanaux au Kenya pour soutenir le travail de SOKO, un atelier consacré à l’élaboration de solutions durables pour les défis économiques auxquels les collectivités du Kenya doivent faire face.
La société espère former et encourager les artisans du secteur de la mode au Kenya à créer et posséder leurs propres marques de façon durable.

2012 : Une autre année passionnante pour le secteur de la mode en Afrique

Le plus grand événement de la mode continentale en Afrique en 2012 est le Hub de La Fashion Week africaine d’avril 2012 à Addis-Abeba, en Éthiopie. L’objectif de cet événement était de promouvoir et de « rassembler le secteur à travers la mode en mettant en vedette les stylistes et acteurs de la mode en Afrique.»
Afin d’encourager davantage les progrès accomplis par le secteur de la mode en Afrique, l’éditeur de Vogue Italia, Franca Sozzani, a récemment entrepris une tournée dans trois pays d’Afrique de l’Ouest : au Ghana, au Nigeria et au Togo.

Un blog ghanéen a déclaré fièrement qu’ « une fois de plus l’éditeur en chef de Vogue Italia, Franca Sozzani a osé faire ce que ses homologues noirs, blancs ou autres ne font pas. Franca Sozzani a récemment fait une tournée de mentorat exploratrice en Afrique afin de voir pour elle-même ce qu’il en était du buzz autour de ce qu’on appelle la ‘nouvelle mode africaine’, afin qu’elle puisse, nous l’espérons, se représenter correctement et dans l’intégralité et l’authenticité de sa gamme, en dehors de l’embellissement et de l’esthétique européens et américains ».

Le secteur de la mode africaine a en effet fait des progrès dans son propre développement.

L’année 2012 continue d’apporter plus de croissance, de nouvelles initiatives et d’espoir généreux pour le continent à travers le secteur de la mode.

Source : Next Afrique

 

[ad#ad-adsente-texte-1]

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video