• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • ‎[SOCIÉTÉ] ÉTATS-UNIS : RHONDA LEE, LICENCIÉE POUR AVOIR DÉFENDU SES CHEVEUX NATURELS

‎[SOCIÉTÉ] ÉTATS-UNIS : RHONDA LEE, LICENCIÉE POUR AVOIR DÉFENDU SES CHEVEUX NATURELS

Rhonda Lee, une météorologiste travaillant pour la chaîne KTBS 3-TV (filiale d’ABC) à Shreveport, en Louisiane, a été licenciée après avoir répondu à un commentaire offensant concernant ses cheveux naturels sur la page Facebook de la chaîne.

Ce n’était d’ailleurs pas la première fois qu’elle répondait à des commentaires racistes apparemment récurrents sur cette page, mais cette fois-ci, ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase pour ses supérieurs hiérarchiques.

Le mois dernier, un téléspectateur, Emmitt Vascocu, a écrit un message sur la page Facebook à propos de Rhonda Lee, où il a signalé qu’elle devrait porter une perruque, ajoutant que ses cheveux naturels ne sont pas adaptés pour la télévision et se demandant même si sa coiffure est la conséquence d’un cancer.

La jeune femme a répondu de manière distinguée : « Bonjour Emmitt, je suis la « femme noire » à laquelle vous faites référence (…) Je suis désolée que vous n’aimiez pas mes cheveux naturels. Et non, je n’ai pas le cancer (…) je suis en parfaite santé. Je suis très fière de mes origines afro-américaines et des cheveux qui font partie de cet héritage (…) En montrant aux petites filles qui me regardent que je suis à l’aise avec la couleur de peau et les CHEVEUX que Dieu m’a donné, j’apporte une image positive (des Noirs) dans cette société. Les petites filles (ainsi que les petits garçons) doivent voir que leur apparence ne constituera pas un obstacle pour la réussite de leurs objectifs. Être américain ne signifie pas se conformer à une norme et j’espère que vous pouvez comprendre ça. »

La direction de la chaîne a déclaré dans un communiqué que son licenciement était uniquement dû à la violation d’une politique de l’entreprise, qui énoncerait qu’il y aurait une procédure spécifique à suivre en cas de commentaires outrageux. Ainsi la direction affirme qu’elle n’a pas été mise à la porte « à cause de son apparence ou parce qu’elle défendait son apparence » et ajoute que l’intéressée a même été avertie plusieurs fois suite à des réponses antérieures à des commentaires mais qu’elle a continué à répliquer sur le réseau social.

Rhonda a commenté qu’elle n’avait jamais vu cette charte et qu’elle n’a jamais reçu d’avertissements. Aussi quand elle a demandé à voir le règlement en matière de réseaux sociaux, on lui a répondu qu’il n’y avait « rien d’écrit explicitement ».

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook