• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • ‎[POLITIQUE] TCHAD : LE GOUVERNEMENT FAIT DES EFFORTS POUR ÉLECTRIFIER TOUT LE PAYS

‎[POLITIQUE] TCHAD : LE GOUVERNEMENT FAIT DES EFFORTS POUR ÉLECTRIFIER TOUT LE PAYS

Le gouvernement tchadien vient de baisser les prix d’électricité de 37% pour la rendre accessible et lutte contre la fraude. Par ailleurs, des efforts importants sont en train d’être fournis pour électrifier tout le pays où l’électricité est chère et rare.

Le mois dernier, un arrêté du ministre du Commerce et de l’Industrie, Allahou Taher, a fixé les nouveaux tarifs de l’électricité produite et distribuée par la Société nationale d’ électricité (SNE). Pour la basse tension à usage domestique, le kWh vaut 85 F CFA pour la première tranche (de 0 à 150 kWh) et 125 F CFA pour la deuxième tranche (plus de 150 kWh).

Pour la source motrice, il y a une tranche unique qui est de 125 F CFA le kWh. De même, l’éclairage public comporte une tranche unique et vaut 125 F CFA le kWh. La moyenne tension, avec tranche unique également, est à 125 F CFA/kWh. Le tarif préférentiel coûte 125 F CFA/ kWh pour les pleines heures ; 85 F CFA/ kWh les heures de pointe et les heures creuses. Les pénalités sont de 48, 330 F CFA/kVa de dépassement.

Ces tarifs, applicables sur toute l’étendue du territoire national, sont susceptibles de modification après évaluation au cours d’une année, précise l’arrêté ministériel qui prévient que toute infraction à ses dispositions sera passible de peines prévues par la loi n°30 du 28 novembre 1968 relative aux prix, aux interventions économiques et à la répression des infractions économiques.

Les nouveaux tarifs de l’électricité au Tchad sont en deçà de l’ ancienne tarification. Par exemple, bien avant la nouvelle tarification, la tranche de 0 à 60 kWh coûtait 83 F CFA/kWh ; celle de plus de 60 à 197 FCFA/kWh. Selon Mahamat Senoussi Chérif, directeur général de la Société nationale d’ électricité (SNE), même un Tchadien, qui gagne un salaire inférieur au minimum interprofessionnel garanti (60.000 F CFA par mois), peut accéder facilement à l’électricité.

« Le gouvernement a pris cette mesure drastique de réduire de 37% le coût de consommation de l’électricité, non seulement pour permettre l’accès de toute la population à l’énergie, mais aussi pour lutter contre le fraude », estime Mahamat Sénoussi Chérif.

Selon lui, les raccordements frauduleux sur les lignes, dans la capitale, représentent environ 80% de la consommation d’électricité. Pour réduire le taux de fraude, la SNE veut vulgariser l’utilisation du compteur prépayé.

Mais même réduits de 37%, les prix sur l’électricité au Tchad sont toujours chers, au regard de ceux pratiqués dans les pays voisins. Au Cameroun, par exemple, le prix de la consommation domestique est de 50 F CFA/kWh, si la consommation mensuelle ne dépasse pas les 110 kWh. Au-delà des 110 kWh, le prix du kilowatt passe de 70 F CFA à 79 F CFA.

Source : afriscoop.net

Image d’illustration : Idriss DEBY, Président du Tchad.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook