• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • ‎[POLITIQUE] SANTÉ DE LAURENT GBAGBO : LA CPI CONVOQUE UNE AUDIENCE À HUIS CLOS

‎[POLITIQUE] SANTÉ DE LAURENT GBAGBO : LA CPI CONVOQUE UNE AUDIENCE À HUIS CLOS

La santé de Laurent Gbagbo en question. L’ex-chef d’Etat que la justice internationale soupçonne de crimes contre l’humanité a-t-il une santé qui lui permette de suivre les procédures engagées contre lui au niveau de la Cour pénale internationale ?
Les autorités de la Cour- à travers la Chambre préliminaire 1 qui a hérité du dossier- ont convoqué une audience à huis clos dans la dernière semaine du mois de septembre. L`audience permettra « de discuter de tous les sujets liés à l`aptitude de M. Gbagbo à prendre part aux procédures engagées à son encontre », indique la juge unique de la Chambre préliminaire 1, Silvia Fernandez de Gurmendi, dans un document rendu public, hier. L`audience autour de la santé de l’ex-chef d’Etat débutera le lundi 24 septembre dans l`après-midi et se poursuivra le mardi 25 septembre dans la matinée.

Au paragraphe 12 du document public, Silvia Fernandez de Gurmendi, explique : « ayant examiné les rapports d’experts, ainsi que les observations des parties et des participants, la juge unique estime qu’il est nécessaire, avant qu’une décision ne soit rendue sur l’aptitude de M. Gbagbo à prendre part à la procédure engagée contre lui, de convoquer une audience pour fournir aux parties et à la Chambre la possibilité de demander des éclaircissements aux experts sur les questions d’une importance particulière découlant de leurs rapports respectifs, ainsi que de recevoir d’autres observations pertinentes et des informations provenant des parties. L’audience devant la Chambre entière et à huis clos, doit être tenue en présence du Procureur, la Défense, les représentants du Greffe et les experts nommés par la Chambre. À la lumière de la question à traiter, la juge unique estime qu’il est d’importance que M. Gbagbo assiste en personne ».

Une audience cruciale pour Laurent Gbagbo. Ses avocats ont trouvé que leur ex-président de client avait subi des traitements inappropriés durant ses mois de détention à Korhogo bien avant qu’il ne soit écroué au centre pénitentiaire de Scheveningen.
A leur demande, la Chambre préliminaire 1 a désigné, le 26 juin 2012, trois experts médicaux pour procéder à un examen médical de Laurent Gbagbo dans le but d’évaluer son aptitude à la procédure au niveau de la Cpi. Les rapports médicaux confidentiels ont été communiqués le 19 juillet. Le Procureur et la Défense de Laurent Gbagbo ont été invités par la Chambre à soumettre leurs observations sur les rapports médicaux, respectivement les 13 et 21 août.

La Chambre préliminaire 1 avait, dans un communiqué publié début août, décidé de reporter l’audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo, initialement programmée le 13 août, jusqu’à ce que l’évaluation médicale de son aptitude à y participer soit faite. L`audience de confirmation des charges doit permettre aux juges de déterminer si les éléments de preuve rassemblés par l`accusation sont assez solides pour la tenue d`un procès. A ce jour, cette audience n’a pu se tenir.
Laurent Gbagbo, âgé de 67 ans, se trouve à la Haye depuis le 30 novembre 2011. Il est soupçonné par la Cpi d`être « co-auteur indirect » de crimes contre l`humanité commis pendant les violences post-électorales de 2010-11.

Source : linfodrome.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook