‎[POLITIQUE] LA FRANCE ANNULE LA DETTE IVOIRIENNE

3.76 milliards d’euro soit environ 2500 milliards de FCFA. C’est le montant de la dette qui a été annulée par le Club de Paris en faveur de la Côte d’Ivoire. Au premier jour de sa visite officielle en France, le président Alassane Ouattara, a assisté à la signature effective de l’accord d’annulation de la dette de la Côte d’Ivoire auprès du Club de Paris. Cette signature s’est faite entre le ministre français de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici et son homologue ivoirien, Charles Koffi Diby. Cette cérémonie de signature s’est faite en présence du ministre d’Etat Daniel Kablan Duncan des Affaires étrangères, du ministre Ally Coulibaly de l’Intégration africaine et plusieurs autres personnalités des deux pays, dont l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire auprès de l’Unesco, Mme Yao Yao Odette.

Les négociations qui ont abouti à cette signature effective d’annulation, portent sur une annulation sèche de 656 milliards FCFA et 1.384 milliards FCFA de Contrat de désendettement (CDD) reversés à la Côte d’Ivoire pour des projets de développement, soit un total de 99,5% d’annulation.
Le ministre français de l’Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a indiqué au cours de cette signature toute la satisfaction de la France quant aux espoirs que suscite cet acte dans les perspectives de croissance de la Côte d’Ivoire. En effet, a-t-il ajouté, c’est un effort exceptionnel de la France et une volonté du Gouvernement du Premier ministre Jean-Marc Ayrault d’accompagner la Côte d’Ivoire dans sa reconstruction et contribuer à son développement. Il a enfin ajouté que la France, à travers cet accord, veut renforcer sa coopération avec la Côte d’Ivoire où elle compte plus de 14 mille ressortissants. Aussi, la visite du Président Alassane Ouattara contribuera-t-elle également au raffermissement des relations entre les deux pays. La France célèbrera cette année le quarantième anniversaire des accords de coopération monétaire avec les pays africains de la zone CFA et M. Moscovici a dit que son pays sera honoré de recevoir le Président Ouattara à cette occasion.

Le ministre Diby a pour sa part exprimé toute sa gratitude à la France et au Club de Paris pour cette signature d’accord. Il a ajouté que le Gouvernement ivoirien s’engage à optimiser les marges budgétaires issues de cette annulation pour renforcer ses capacités infrastructurelles dans les domaines de la santé, de l’éducation, des routes et surtout à la réduction de la pauvreté en Côte d’Ivoire.

Source : Abidjan.net
Image d’illustation : Le ministre français de l’Economie et des Finances Pierre Moscovici et le ministre ivoirien des Finances Charles Koffi Diby

[ad#ad-adsente-texte-1]

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook