• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • ​CÔTE D’IVOIRE: DES HABITANTS RÉNOVENT EUX MÊME LEUR QUARTIER

​CÔTE D’IVOIRE: DES HABITANTS RÉNOVENT EUX MÊME LEUR QUARTIER

Dans la commune de Treichville, face à la dégradation constante et permanente de leur espace immédiat, face au laxisme des autorités publiques, les habitants ont décidé de redonner vie à leur rue. 
Manches retroussées, outils de tout genre en mains, u‎n petit groupe de bénévoles de la rue 11 à Treichville s’est constitué autour de l’ONG « My Own business » ‎(« ma propre entreprise » en français, mais aussi « ça me regarde ») et a entreprit de nettoyer les rues et repeindre les façades défraîchis. 

Une action qui a nécessité un investissement personnel autant humain que financier de la part des bénévoles. Des frais s’élevant à environ trois mille euros (3000€), ayant permis l’acquisition des outils, sauts de peintures et autres matériaux. Le résultat est parlant. 

Un des habitants de la rue ayant pris part au projet affirme, «En tout, depuis trois mois, nous avons remis à neuf environ 800 mètres de rues. Près d’une centaine de personnes ont participé à cette opération, pas seulement au niveau de notre quartier, mais dans toute la commune de Treichville. Nous avons même été approchés par des habitants d’autres communes d’Abidjan, comme Koumassi ou Port-Bouët, qui sont venus chercher des conseils, des méthodes de travail, ou demander à quelles difficultés nous avons été confrontés.

Aujourd’hui, même si le bilan est largement positif, nous ne sommes satisfaits qu’à moitié. L’objectif, c’est de rendre ce projet pérenne, et le plus difficile, à moyen terme, c’est de changer les mentalités : inciter à ne plus jeter, balayer devant chez eux et arrêter de penser que c’est en permanence le travail de l’état… En ce sens, l’initiative ne fait que commencer». ‎

L’initiative fut une telle réussite que, même le gouvernement, par le biais de la ministre de la Salubrité urbaine, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Ouloto, et la première dame ivoirienne, Dominique Ouattara, se sont rendues sur place pour féliciter les bénévoles.

Le souhait pour l’ONG est de surfer sur cet élan de citoyenneté responsable pour étendre ce projet au maximum et faire des bénévoles, des employés permanents. C’est en tout cas ce qu’en dit Adama Keita, contacté par France 24. 

Il faut tout de même que cet élan soit accompagné par les autorités. Le projet ayant fait ses preuves, il serait de bonne intelligence que de le soutenir. L’ONG « My own Business » aimerait avec le soutien des collectivités locales, des structures en charge de la salubrité, de l’État se déployer partout afin de former d’autres jeunes à ces méthodes de rénovation.  

Espérons donc que l’État ivoirien donne force à ces jeunes, cela fera naître d’autre projet citoyen dans d’autres domaine, tout ceci au bénéfice du pays. C’est l’Afrique qui gagne.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook