• Accueil
  • >
  • SOCIÉTÉ
  • >
  • ʺDÉLIT DE FACIÈSʺ : L’ACTRICE KARIDJA TOURÉ ACCUSE LE CAFÉ DE L’HOMME

ʺDÉLIT DE FACIÈSʺ : L’ACTRICE KARIDJA TOURÉ ACCUSE LE CAFÉ DE L’HOMME

L’actrice française Karidja Touré  s’est vu refuser le dimanche 25 mars, l’entrée du Café de l’Homme, place du Trocadéro. Elle affirme avoir été victime de discrimination ou de « délit de faciès »

Sur son compte Instagram, la comédienne de 25 ans révélée dans le film « Bande de filles », a publié une story pour expliquer cette mésaventure.

Contactée par LCI, la jeune femme nommée pour le César du meilleur espoir féminin en 2015 a donné sa version des faits.

« Ça ne va pas être possible pour vous ». Voilà la réponse apportée par le physionomiste du Café de l’Homme alors que la jeune femme de 25 ans et deux amies à elles tentent d’aller boire un verre à l’intérieur. Sans explications, ce dernier leur refuse l’entrée alors qu’elles avaient au préalable contacté l’établissement pour s’assurer de ne pas avoir besoin de réserver.

Recalées et humiliées

Choquées par cette réaction, elles insistent. Alors qu’une de ses amies affirme au membre de la sécurité qu’il s’agit d’un « délit de faciès », ce dernier rétorque : « Tout de suite, les grands mots ! » Mais la situation ne se débloque pas et, entre temps, un homme et « deux femmes blanches » entrent sans problème dans le restaurant, sous prétexte, pour les deux dernières, qu’elles sont des habituées des lieux.

L’histoire ne s’arrête pas là. Karidja Touré et ses amies essayent toujours de négocier quand un homme sort du restaurant et leur hurle dessus : « Il nous dit qu’on peut aller dans d’autres établissements. Il nous humilie devant tout le monde. » Selon elle, il s’agirait du directeur de la salle.

Épuisée, les larmes aux yeux, l’actrice finit par prendre des photos du lieu afin de préparer sa story Instagram. C’est alors que le physionomiste leur propose d’entrer. Invitation qu’elles déclinent : « Comme si tout son discours jusqu’ici ne tenait plus parce qu’il a pensé que j’allais leur faire une mauvaise pub ! Je lui ai rétorqué qu’on n’avait plus du tout envie de rentrer dans son restaurant ! » Déclare-t-elle à LCI.

Plusieurs témoignages reçus

L’actrice décide alors dès le lendemain de partager cette mauvaise expérience sur son compte Instagram. Après la publication de ses stories, elle reçoit de nombreux témoignages de personnes ayant vécu la même situation.

L’un d’entre eux déclare notamment : « Ça ne m’étonne pas du tout, il m’est arrivé exactement la même chose mais cette fois ci on nous a dit que le restaurant n’ouvrait pas avant une heure alors que des personnes venaient d’entrer. »

Mais également d’anciens salariés de l’établissement. Elle est contactée par d’anciennes hôtesses du restaurant qui évoquent un endroit sans « aucune morale », dénonçant un « racisme à peine caché ». L’une a également eu le droit à un « il va falloir arrêter de manger » de la part du directeur, alors qu’elle portait un pantalon serré. L’autre, qui a travaillé sur place pendant plusieurs mois, dénonce des arnaques envers les clients fortunés, avant de déclarer : « Le directeur (…) et ses acolytes les managers rentrent chez eux tous les jours avec des enveloppes. »

Des justifications peu convaincantes

Face à cette accusation, la direction du Café de l’Homme a décidé de réagir ce lundi 25 mars. Une porte-parole du restaurant a indiqué à LCI que la direction a pris connaissance de la situation. « Après analyse des enregistrements téléphoniques et des vidéos de caméra-surveillance, il apparaît que notre version des faits diffère un peu de celle rapportée par Karidja Touré. Elle s’est présentée en avance en indiquant qu’elle ne souhaitait plus dîner mais prendre un verre. Le ton est monté entre elle et le physionomiste, qui travaille pour une boîte extérieure. »

Admettant tout de même que le physio aurait dû garder son calme, elle assure que « le restaurant est ouvert à tous » et que les responsables « souhaitent joindre Karidja Touré pour lui présenter des excuses ».

Sur Instagram, la personne gérant le compte officiel du Café de l’Homme a répondu à une internaute scandalisée par les événements : « Chère Madame, nous vous accueillons avec plaisir dans notre restaurant. Madame Touré n’avait pas réservé, notre restaurant était complet lors de son arrivée et notre directeur de salle lui a simplement conseillé d’autres restaurants aux alentours. Très bonne journée ».

L’actrice Karidja Touré ne se démonte pas. Maintenant sa version des faits, elle a indiqué à LCI avoir pris rendez-vous avec son avocate dans le but de porter plainte.

 

NN

 

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook